AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 it's never the right time (nash)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Norah Mitchell

avatar

Messages : 167
Inscription : 29/12/2015
Crédits : hepburns (avatar), tumblr.

ONCE UPON A TIME
Personnage: Megar
Emploi: Secrétaire (+ serveuse).
Relations :

MessageSujet: it's never the right time (nash)   Sam 23 Jan - 17:12

Les cheveux au vent, Norah parcourt les derniers mètres qui conduisent à l'appartement. Elle se sent tellement libre quand elle peut prendre un peu de vitesse. Une fois que sa journée est terminée, qu'elle sait qu'elle va pouvoir retrouver la quiétude de sa chambre, la jeune femme perd un peu de son essence naturellement absente, presque fantomatique, pour donner l'impression de réussir à vivre le temps d'une balade jusqu'à chez elle. Elle ne sourit pas lorsqu'elle fait du roller. Elle profite juste de l'instant. Elle oublie comme par magie tout le reste ; ça lui vide la tête comme peu de choses ou personnes arrivent à le faire. Lakeside Street s'annonce dans son champ de vision. Norah retrouve avec toujours ce même plaisir ces couleurs et ces bâtisses qui lui sont si familières. Elle s'arrête au pied du petit immeuble à la couleur criarde qui abrite son chez elle, mais aussi ceux de plusieurs autres voisins et voisines. Elle s'affaire à se délester de ses rollers, monte les marches qui mène à l'entrée de la résidence, avant d'en faire de même une fois à l'intérieur, pour atteindre l'étage de sa colocation. Elle ralentit la cadence lorsqu'elle se retrouve devant la porte, car soucieuse de ne pas réveiller ses colocataires s'ils sont là. Il est tard, Norah a terminé son service au Rabbit Hole il y a une demi-heure seulement, ce qui donne donc une journée chargée et, surtout, à la fin tardive. A l'intérieur, la jeune femme jette un coup d'oeil aux casiers à chaussures installés à l'entrée. Quatre en tout, un pour chaque colocataire vivant dans cet appartement. C'est pratique, simple, et efficace pour ceux qui auraient du mal à se mettre au rangement. Elle observe les chaussures possiblement déjà présentes, celles qui pourraient lui indiquer si elle est seule à cette heure-ci, et elle constate que oui. Elle trouve ça un peu étrange, mais elle n'est pas là pour surveiller les moindres faits et gestes de Poppy, Nash, ou de leur dernier compagnon de fortune. Bien qu'elle aimerait savoir au moins où se trouve sa meilleure amie pour s'assurer que tout va bien pour elle, ou encore que tout est ok à l'hôpital, elle ne cédera pas à cette envie de se saisir de son téléphone portable pour prendre des nouvelles. Elle attendra le lendemain matin pour faire parler Poppy. Il n'y a que de cette façon qu'elle peut être certaine qu'elle ne lui cache rien, ou presque. Lorsqu'enfin Norah détourne son attention des casiers, elle se rend compte que la lumière de la cuisine est allumée. Si elle en croit ce qu'elle vient de voir, il n'y a normalement personne. Sauf si le colocataire en question a décidé de se moquer des règles établies et de faire sa vie dans cet appartement ses chaussures possiblement boueuses aux pieds. La jeune femme peut concevoir que ce soit une option possible, mais elle croise les doigts pour que ce ne soit pas le cas. Non pas qu'elle veuille tomber nez à nez avec un cambrioleur non plus, juste que son petit côté maniaque refait surface au mauvais moment. Déposant son sac à côté de ses rollers, Norah s'avance à petits pas jusqu'à la pièce suivante. Elle perd le souffle face à la personne assise sur l'une des chaises à quelques pas de là. Il ne s'agit que de Nash. Un petit sourire soulagé gagne les traits de la brune, jusqu'à ce qu'elle devine que quelque chose ne va pas. Il ne la regarde pas. Peut-être n'a-t-il pas remarqué sa présence ? Sa discrétion est légendaire, après tout. Ou bien est-ce parce qu'il n'a pas envie de la voir, ni de parler ? Lui parler à elle ? Norah est prête à faire demi-tour. Elle peut très bien faire comme si elle n'avait rien vu et déguerpir jusqu'à sa chambre et s'y enfermer pour la nuit. Si Nash n'a pas besoin de son aide, elle ne le forcera à rien. C'est juste qu'elle trouve ça étrange. D'habitude, il ne parle pas beaucoup non plus, mais il fait un signe ou un hochement de tête dans sa direction pour lui signifier que, oui, il a bien vu qu'elle était dans les parages. Mais pas ce soir. Son visage est tourné en direction d'un ailleurs qu'elle n'est pas en mesure de percevoir, ni de comprendre. Norah, une fois de plus, se retrouve hors des pensées des autres. Elle est reléguée au rang de spectatrice impuissante, de ceux qui ne savent pas comment gérer les choses si on ne leur explique pas de façon claire la situation. Une minuscule part d'elle parvient à lui faire rebrousser chemin d'un premier pas. Elle a laissé ses affaires en évidence dans le salon, pour ne plus avoir qu'à s'en saisir et s'enfuir avec une fois découvert ce qui se tramait dans la cuisine. Elle les aperçoit, lorsqu'enfin elle tourne le dos à Nash qui ne réagit toujours pas, et initie un dernier regard en direction de son colocataire. Elle croit le voir tanguer. Ce simple geste la force à se rapprocher de lui. Tant pis si elle se fait jeter, s'il n'a pas envie de parler, elle ne sera pas tranquille si elle le laisse seul comme ça. Sur le chemin, Norah croise les bras. Un automatisme, pour se protéger de ce qui pourrait faire trop mal. Même si les blessures et le rejet font partie des maux internes, après toutes ces années, la brune a toujours le sentiment de les sentir au creux de son ventre. Une espèce de poids trop lourd à porter qui éboule son être tout entier. Face au mystère d'une telle situation, Norah n'a pas la moindre idée de ce qui peut se passer. Elle se lance avec fébrilité dans un inconnu qui la terrorise. Mais Nash n'a pas l'air bien. Elle se rabâche cette évidence jusqu'à ce qu'elle se trouve à ses côtés. Ça l'aide à garder un peu la tête haute, et à ne pas s'effondrer sous cette énergie négative qui la pousse dans ses pires retranchements. « Nash ? » La jeune serveuse ouvre à peine les lèvres. Elle se retrouve confrontée au visage abîmé de son colocataire et se sent incapable de dire plus. Elle garde le silence durant de longues minutes. Elle se met à écouter sa respiration. Tantôt rapide, tantôt plus douce. Elle constate qu'une odeur d'alcool se dégage de lui. Cette image qu'il lui renvoie la pétrifie. Elle a déjà été confrontée à une homme alcoolisé, et pas qu'une fois, mais pas lui. Elle n'a pas idée de quelles réactions il peut avoir, ni même pourquoi il s'est mis dans un tel état. Secouant la tête, Norah délie ses bras pour permettre à sa main droite de s'approcher avec précaution de son visage. « Regarde-moi... », qu'elle murmure tout doucement. Elle n'est pas là pour lui faire des reproches, ou le mettre plus bas que terre. Même si elle ne peut savoir ce qui lui est passé par la tête, la brune cherche juste à se montrer telle qu'elle est, comme toujours : l'épaule réconfortant dont on peut avoir besoin, parfois. Ses doigts fins viennent se caler sous le menton de Nash, avant d'incliner son visage vers la lumière au-dessus d'eux. Du sang s'évade de son arcade sourcilière, un peu aussi au niveau de sa bouche. Ses yeux sont brillants. Bien trop brillants. Norah vient déposer sa main sur son épaule. « Je vais chercher de quoi soigner ça. » Elle n'a pas envie de le laisser tout seul comme ça, mais elle ne partira que pour une ou deux minutes à peine. Juste le temps de faire le trajet jusqu'à la salle de bain, de se munir de la trousse de secours située en-dessous du lavabo, et de revenir à ses côtés pour effacer un maximum de traces de cette soirée difficile que vient sans doute de passer Nash.

_________________
Clipped wings, I was a broken thing Had a voice, had a voice but I could not sing You would wind me down I struggled on the ground So lost, the line had been crossed Had a voice, had a voice but I could not talk You held me down I struggle to fly now@Sia, Bird Set Free
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

it's never the right time (nash)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Doctor Who: Adventures in Time and Space
» Kevin Nash - Diesel
» Coup de coeur horloger ou choix raisonné : Lange Time Zone, Journe Chrono Souverain, IWC Perpetual Calendar ou Réserve Auto Noire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairview's Tales :: Habitations-