AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 something's wrong. (aiden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brody Mayer

avatar

Messages : 262
Inscription : 25/07/2015
Crédits : (ava) secondepaixmondiale.

ONCE UPON A TIME
Personnage: cornélius.
Emploi: comptable.
Relations :

MessageSujet: something's wrong. (aiden)   Mar 29 Déc - 2:29

Brody ne vient jamais à l’improviste. Il prévient toujours quelques jours avant, envoie un texto, s’assure qu’il ne dérange pas et qu’il est vraiment le bienvenu dans la demeure, en devient presque insistant et agaçant. Il se montre prévoyant, propose même une porte de secours si nécessaire, conscient qu’une visite non voulue risque de le mettre autant dans l’embarras que son vis-à-vis. Mais aujourd’hui, il s’est montré « spontané », et n’a rien fait. Mallory serait vraiment fière de lui et il se promet que si l’opération est une réussite, elle sera la première à en avoir les détails. Il a abandonné son portable dans sa poche, l’a effleuré du bout des doigts en se répétant que s’il le faisait, Aiden trouvera le moyen de lui échapper. Encore. Il lui expliquera qu’il n’a pas le temps, que son emploi du temps est chargé, qu’un rendez-vous l’attend, qu’il devra rappeler le jour suivant, quand tout se sera tassé. Mais les journées s’enchainent, la semaine s’éternise, en devient une deuxième, puis une troisième. Le mois pointe son nez et aucune nouvelle à l’horizon. Il a l’impression que quelque chose a changé, mais il ne saurait lui-même en connaitre la teneur. Son comportement est resté le même. Pas un mot, ni un geste de trop. Le sourire en coin, le rire de bon cœur. Pourtant, leur relation lui semble différente que celle qu’ils entretenaient autrefois. Il esquive ses invitations, se montre plus froid et distant qu’à l’ordinaire. Ils se croisent sans véritablement se voir, ne s’adressent que des banalités trop formelles pour ressembler à leurs longues conversations. Si Brody pensait d’abord à une mauvaise semaine, il a fini par se poser quelques questions. Il a peut-être mal agi, il a surement blessé son ami. Il aimerait pouvoir réparer le préjudice, pouvoir retrouver la complicité qui les liait encore y’a quelques mois. Alors il repense à leurs derniers échanges, analyse les faits, filtre le regard de l’homme, jusqu’à s’assurer que si ce n’est pas lui, alors c’est Aiden. L’idée s’illumine dans son esprit. Il est arrivé quelque chose à son meilleur ami, de grave très certainement pour se montrer aussi fermé et sévère. Ça ne peut qu’être ça. Tout devient plus clair, et le visage impassible qu’il revoit dans ses souvenirs, ne peut que confirmer quant à ses doutes sur les véritables raisons de leur éloignement. Persuadé par ses propres spéculations, Brody se convainc que la visite surprise n’est pas une si mauvaise chose. Abandonner un ami dans le besoin serait contraire à ses valeurs, et c’est donc sans hésitation qu’il se décide à appuyer sur la sonnette à l’entrée. En l’attendant sur le perron, de nouvelles mille et une question l’assaillent de toute part. L’appréhension se lit sur son visage, il est nerveux. Il n’est sûr de rien et préférerait s’être trompé, mais si c’était le cas, sa théorie tomberait dans l’oubli, et il n’aurait plus aucune explication quant à son comportement étrange de ces dernières semaines. Le doute revient semer le trouble, mais trop tard pour disparaitre, la porte s’ouvre, laissant apercevoir l’homme en question. « Bonsoir ! » L’imaginant peut-être souffrant d’un mal dont il avait préféré taire l’existence, il ponctue ses salutations un peu trop formelles par un sourire lumineux et bienveillant. « J’ai la soirée de libre, et puisque ça fait des années qu’on s’est pas vu, j’me suis dit que c’était l’occasion, » enchaine-t-il, sans lui laisser le temps d’émettre son propre avis sur cette fameuse occasion. A leur dernier échange, Aiden lui avait bien spécifié qu’ils se retrouveraient dès que l’un d’entre eux aurait un petit trou dans leur emploi du temps ministre ; puisque c’était le cas pour Brody, il n’y avait plus aucune raison pour qu’il lui refuse une telle offre. A la vue de l’accoutrement de son ami, il n’avait très certainement rien de prévu non plus, mais il préfère s'abstenir d'un commentaire, préférant garder l'argument sous le coude en cas de nécessité absolue.  «  J’ai apporté une bouteille, » ajoute-t-il en levant le bras pour lui montrer son achat. Ce n’est pas non plus dans les habitudes du comptable, mais puisqu’il s’était fait assez de scénarios catastrophes dans sa tête pour se persuader que la soirée risquait d’être compliqué à assumer, il avait fait une exception. Et avec une telle proposition, Aiden ne pouvait décemment pas lui refuser l’entrée.

_________________
Au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour, moi, je cherche la flamme qui viendra m'éclairer l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Moore
I'M UP ALL NIGHT TO GET LUCKY.
avatar

Messages : 350
Inscription : 20/12/2015
Crédits : timeless (avatar)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Hansel.
Emploi: Gestionnaire de patrimoine.
Relations :

MessageSujet: Re: something's wrong. (aiden)   Jeu 7 Jan - 14:57

La musique écoula ses premières notes qui raisonnèrent lourdement dans l'air impur de la boite de nuit. De là où il est perché, Aiden observe avec attention les hanches se balancer sur la piste, les paires de bras qui s'enroulent autour de cous et les corps qui s'entremêlent dans une ambiance aussi sensuelle que psychédélique. Il a l'impression d'être perché, d'être complètement défoncé et pourtant le sang du jeune homme est tout ce qu'il y a de plus sain à cet instant précis. Enfin, aussi sain qu'il pouvait l'être du moins. De son regard de lynx il dévisage chaque personne présente sur la piste quand finalement, il pose le regard sur celui qu'il cherche depuis qu'il a mis les pieds dans cet endroit sordide. Brody. Posté au milieu de la foule, il balance ses hanches au gré de la musique, ne se souciant de rien d'autre à part du rythme. Aiden presse le pas pour le rejoindre, il écarte la foule comme Moïse écarte les flots pour rejoindre l'être tant désiré. Arrivé à son niveau, le grand brun plonge son regard dans celui de son ami d'enfance et ne tarde pas à coller son corps contre le sien. Il sent sa peau frissonner de plaisir au contact de celle de Mayer et son palpitant battre jusqu'à en faire exploser sa cage thoracique. Il aime le contact de ses mains sur son corps. Les doigts d'Aiden entremêlés à ceux de Brody firent descendre ses caresses le long de son corps tonique. C'est ça, jouer, et dans ce genre de situation, Aiden sait se révéler comme le meilleur des joueurs. Sans crier garde, Brody plonge ses lèvres dans le cou raidi par la surprise du gestionnaire de patrimoine, mordillant de ci de là sa peau frissonnante et brûlante. Ses baisers se voulaient sensuels, humides et vifs. Dans l'excitation du moment, plus rien ne compte. Pas même le monde qui les entoure ou les regards moralisateurs qui peuvent se poser sur eux. Pour la première fois de son existence, Aiden se sent libre. Il se sent vivre, respirer sans ce carcan étouffant qui l'ogresse depuis toujours, être enfin lui même. Quand Brody jugea que ce jeu avait assez duré, il prit Aiden par la main afin de l'attirer un peu plus loin, dans l'un de ces immenses couloirs sombres où les visiteurs se font rares. Ses yeux d'un bleu océan déstabilisant le déshabillent du regard tandis que ses mains agiles prennent le relais, détachant avec rapidité les boutons de la chemise d'Aiden. Les deux hommes joignirent alors leurs lèvres comme pour sceller le moment, ne pouvant plus supporter d'avantage cette tension qui pollue l'air. Aiden ne s'était jamais senti aussi bien. Ce moment, avec Brody, si il pouvait ne jamais s'arrêter, il signerait tout de suite. Si seulement... DRING DRING. Le bruit strident de la sonnette extirpa Aiden de ses plus beaux songes dans un sursaut incontrôlable. Tout ceci n'avait été qu'illusion. Se redressent, le gestionnaire de patrimoine passe fébrilement sa main sur sa nuque, là où il était encore persuadé de sentir une pression, puis fit descendu son membre jusqu'à son cou, où Brody l'avait embrassé si fort que qu'il avait la certitude que sa peau serait marqué. Mais rien. Les joues encore rosies, Aiden bondit du sofa dans lequel il s'était assoupi après être rentré du travail avant de foncer vers la porte d'entrée, ses pieds nus tapant lourdement sur le sol, se demandant qui pouvait bien venir le déranger. Il ne reçoit pas souvent de la visite, Aiden. Parce que même s'il a un paquet de connaissances et de numéros dans son carnet d'adresse, au final l'ainé des Moore ne peut compter que sur les doigts d'une main les personnes auxquelles il tient réellement. Quand il ouvre finalement la porte dans un geste brusque, la surprise est totale. Brody se tient là, devant lui, en chaire et en os alors qu'il y a à peine quelques minutes encore il habitait un songe qu'il se passera bien de lui confier. « Brody ?! Mais qu'est ce que tu fais là ? » Qu'il ne peut s'empêcher de prononcer avant de très vite regretter ses mots. C'est l'effet de surprise qui le trahit. Dans la vie, Aiden ne laisse que très rarement la surprise et l'imprévu s'imicier dans son quotidien. Véritable control-freak, il a ce besoin irrépressible d'avoir une maitrise presque totale sur ce qui se l'entoure alors quand par miracle il fait face à un évènement imprévu, Aiden a parfois du mal à se montrer aussi calme et serein que d'habitude. « Entre je t'en prie. » Souffle-t-il pour rattraper sa bêtise, en ouvrant un peu plus la porte pour lui signifier qu'il est invité à le rejoindre. Perturbé, Aiden ne sait plus quel comportement adopter. Il venait de passer les dernières semaines à éviter son meilleur ami comme la peste pour ne pas avoir a affronté des pulsions visiblement irréfrénables afin de préserver sa réputation - et sa dignité - et voilà que Brody vient réduire en poussière ses terribles efforts. Il faut dire qu'au fond de lui, Aiden se doutait bien qu'après tant d'excuses bidons pour ne pas avoir à le croiser, Brody allait perdre patience et venir à lui. Il le savait. Non seulement parce qu'ils sont amis depuis l'enfance, mais surtout parce qu'ils se connaissent par coeur. « Et quelle bouteille ! Donne la moi, je vais nous servir. » Au moins Brody avait eu la merveilleuse idée d'amener de l'alcool. Avec un peu de chance Aiden allait pouvoir se saouler rapidement et parvenir à se détendre, à moins que le nectar alcoolisé ne lui fasse souffler des mots qu'il préférerait garder ? « J'étais pas mal occupé ces derniers temps, entre le boulot, mes parents et... Clara. » Qu'il ment. Il n'avait pas été plus occupé que d'habitude, il avait simplement pris la décision de s'éloigner volontairement de son plus vieil ami. Mais heureusement pour Aiden, mentir faisait figure sur la liste des choses qu'il maitrisait le mieux. Ou du moins il espérait.

_________________
 
And the fever began to spread, from my heart down to my legs, but the room is so quiet. I was looking for a breath of life, a little touch of heavenly light, but all the choirs in my head sang no.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brody Mayer

avatar

Messages : 262
Inscription : 25/07/2015
Crédits : (ava) secondepaixmondiale.

ONCE UPON A TIME
Personnage: cornélius.
Emploi: comptable.
Relations :

MessageSujet: Re: something's wrong. (aiden)   Dim 17 Jan - 17:48

L’étonnement se lit sur le visage de son ami. Parfait. Sa visite surprise a eu l’effet escompté. Brody ne voulait pas le piéger mais puisqu’il ne lui reste plus que cette solution pour avoir une quelconque explication sur la distance que celui-ci leur impose, les grands moyens semblent être nécessaires. En temps normal, il n’est pas aussi entreprenant, et laisse plutôt les choses se tasser, préférant s’éviter une confrontation qui serait douloureuse à vivre pour les deux protagonistes, mais Aiden ne lui laisse plus vraiment le choix. Il est fatigué du même refrain qui tourne et tourne en boucle, et qu’il n’entend même plus tant il l’a écouté durant ses dernières semaines. Néanmoins gêné de s’imposer à cette heure-ci alors que l’homme est à l’évidence tout sauf apprêté pour une soirée entre amis, il se félicite d’avoir apporté une bouteille de vin, de quoi détendre l’atmosphère. Aiden lui propose d’entrer, et sans qu’il n’ait à lui énoncer mille et un arguments sur les raisons de sa visite. Une grande victoire, qui lui prouve bien qu’il est sur la bonne voie. « Merci. » Il ne doutait pas du contraire, mais s’il l’avait vraiment fallu, il n’aurait pas hésité à en débattre jusqu’à ce que l’un deux ne décide d’abandonner la partie. Mais Aiden se montre étonnement naturel et chaleureux en sa présence, à tel point que Brody commence à douter des soupçons qu’il avait à son égard. Il s’est peut-être trop inquiété. Il était peut-être vraiment occupé ces dernières semaines. Sa visite n’était peut-être pas une nécessité absolue dans son emploi du temps. Peu importe, il préférait cette version à celles bien plus graves et préoccupantes qu’il s’était fait peu avant son arrivé. Il le saura bien assez tôt grâce à la bouteille qu’il tend à Aiden, qui semble enthousiaste. Voilà l'homme qu'il connait. « Je savais que tu saurais l'apprécier. » Le comptable voit en cela une opportunité encourageante pour la suite de la soirée. Les langues se délient forcément avec un peu d’alcool, et Brody n’attend qu’une chose, celle de comprendre ce qui se passe dans son esprit pour être aussi… différent. Il a conscience que sa relation amoureuse avec Clara doit être entretenue et qu’elle fait partie des personnes importantes de sa vie mais Brody ne se souvient pas un seul instant de l’avoir déjà délaissé au profit d’une demoiselle. Ils partageaient moins de choses certes, la vie de couple demandant forcément du temps à y consacrer, mais il ne l’avait jamais tenu autant à l’écart. Nul doute qu’elle y est pour quelque chose. Clara n’était pas totalement sincère dans ses intentions, et Brody en avait un peu plus la certitude. Et une nouvelle fois, elle s’interposait en s’imaginant pouvoir s’accaparer son ami en l’isolant de ses fréquentations. La voilà, la raison qui expliquait toutes ses excuses bidons qu’il lui balançait à la figure. Forcément, Aiden ne s’en rendait pas compte, aveuglé par l’amour qu’il lui portait. Il acquiesce distraitement à ses paroles, jetant un regard vers le couloir, imaginant la Chamberlain les interrompre à la première grande occasion qui se présentera devant elle. « J’comprends, » répond-il dans un sourire courtois, alors que c’est totalement faux. Il aimerait pouvoir se satisfaire de cette réponse, se dire que c’est lui qui se montre trop insistant, que ça arrive, que lui aussi n’est pas toujours aussi libre de ses mouvements, mais en réalité, il a du mal à y croire. Une barrière s’est érigée entre eux, et ce n’est pas qu’à cause de Clara, Brody le sent, mais il ne saurait en expliquer la raison de cette soudaine incompréhension. Ils ont toujours eu le temps l’un pour l’autre, pour un dîner, pour un café, et même pour une conversation de dix minutes. C’est surement lui qui doute toujours de tout, éternel insatisfait, parce qu’Aiden n’a aucune raison de mentir à son meilleur ami. Les secrets n’existent pas entre eux. Brody lui-même est un livre ouvert pour l’homme. « C'est toujours le grand amour, alors? » Qu'il lance d'un ton amusé. C'est d'autant plus étonnant quand on a grandi avec Aiden que de le voir s'épanouir autant dans une relation amoureuse. « J’suis content pour toi…, pour vous, » rectifie-t-il, sincère bien qu’un peu réticent au « vous » qui se forme dans son esprit. Il va falloir qu’il s’y fasse, qu’il s’habitue à les associer ensemble, même si l’idée lui déplait autant qu’au premier jour. Mais finalement, s’il est vraiment heureux avec elle et s’il s’imagine un avenir à ses côtés, Brody ne peut aller contre ses sentiments. En tant qu’ami, il n’a d’autres choix que de continuer cette mascarade aussi longtemps qu’il le faudra. « D’ailleurs… elle est ici ? » Demande-t-il, embarrassé, en reculant d’un pas vers la sortie, prêt à fuir la mégère si tel est le cas. Il ne l’avait pas prévu dans son équation. N’ayant pas le moins du monde envie de partager un instant avec sa petite-amie, sa première option s’avère être la fuite, et tant pis pour la conversation sérieuse, il reviendra quand le champ sera libre. « Parce que j’peux repasser. Vous avez surement mieux à faire, je ne veux pas vous déranger.  » Et encore moins commencer son subtil interrogatoire si elle est dans les parages. Les murs ont des oreilles, et il ne doute pas un seul instant qu’elle soit capable de les écouter toute la soirée. Il préfère s’échapper de ses responsabilités de meilleur ami sympathique ne recherchant que le bonheur du couple en proposant de s’éclipser avant d’apercevoir ce serait-ce qu’un bout d’orteils de sa copine. Il veut bien être cool, mais son aversion pour Clara ne changera jamais et s’il a l’occasion rêvée de l’esquiver, il n’hésite pas à prendre la poudre d’escampette.

_________________
Au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour, moi, je cherche la flamme qui viendra m'éclairer l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: something's wrong. (aiden)   

Revenir en haut Aller en bas
 

something's wrong. (aiden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aiden [KDF Bory] Une cape ! (pas de batman) -p8-
» [RESOLU] Wrong device ID
» [AIDE] moi a trouver la ROM Radio utile /ROM code error
» Travaux, plantes... j'ai besoin d'aide...
» [AIDE] Impossible d'accéder au recovery, après être passé en S-OFF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairview's Tales :: Habitations-