AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (violet) sisters bond.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Violet Fawkes

avatar

Messages : 2629
Inscription : 16/12/2013
Crédits : avatar @ shiya ; sign @ clémentine

ONCE UPON A TIME
Personnage: Ursula, la sorcière des mers
Emploi: arnaqueuse professionnelle (cartomancienne) & briseuse de ménage
Relations :

MessageSujet: Re: (violet) sisters bond.   Lun 15 Fév - 13:08


Elles s’étaient promis d’être plus fortes que jamais, ensemble, d’être complices comme avant, de se tenir la main jusqu’au bout. Mais voilà, une nouvelle fois, et malgré leurs efforts respectifs, tout s’écroule. Violet lève la tête vers le plafond de sa chambre, et se mord l’intérieur de la bouche. Elle regrette déjà ses propos, pas parce qu’elle ne les pense pas, mais parce qu’ils sont douloureux pour sa sœur. Et ce n’est pas le but recherché. C’est une tentative d’autodéfense soldée par un brûlant échec. Prim n’est pas son ennemie. La peintre a raison. Mais quelque chose au fond de Violet l’empêche de croiser à cent pour cent ces quelques mots. Elle a envie pourtant mais elle sait que les non-dits ont tout gâché et que la confiance ne se récupère pas en un claquement de doigts. Il est là le problème justement, elles ne s’écoutent plus comme avant. Alors, quand Prim pose des mots sur la pensée qui traverse son esprit au même moment, Violet baisse la tête et plonge ses yeux dans ceux de sa sœur. Pour une fois, elles se comprennent. Ce n’est pas une réussite, il n’y a pas de quoi s’en vanter, mais le constat est quand même là : pour une fois, rien qu’une fois, leurs opinions se rejoignent. Elles ont touché du doigt le soucis, et il n’y a désormais plus qu’à trouver la solution. Mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire, et la route s’annonce longue, terriblement longue jusqu’à la paix. Et c’est triste de se dire que le chemin va être semé d’embûches, de disputes plus fortes les unes que les autres, et de cicatrices rouvertes sans scrupules. Celle de Prim est rouge sang, d’ailleurs. Violet a planté un couteau au beau milieu et s’est amusée à l’agiter encore et encore jusqu’à voir des larmes rouges s’en écouler. Et les yeux de sa sœur s’embrumer. Elle ne voulait pas de ça, pourtant, mais ça a été plus fort qu’elle. Maintenant, la souffrance est là, imposante comme jamais, anéantissant toute atmosphère détendue. Sa chambre se noircit sous ses yeux et elle n’a alors qu’une envie : ouvrir en grand la fenêtre pour laisser s’envoler les tensions et retrouver un air plus respirable. Mais elle ne peut pas, et au fond elle n’en a pas le droit. C’est ensemble qu’elles ont déclaré la tempête, et c’est ensemble également qu’elles doivent la stopper. Et ce n’est pas en cherchant la fuite que cela pourra se passer. Dans un silence glacial, Violet écoute donc les mots hésitants et malheureux qui s’échappent de la bouche de sa sœur. Elle meurt d’envie de la serrer dans ses bras, alors que ce n’est pas son genre d’ordinaire mais en compagnie de Prim, une tendresse se réveille parfois. Celle-ci gagne du chemin au fur et à mesure que les propos de sa sœur l’atteignent de plein fouet, mais Violet ne bouge pas pour autant. Elle écoute, c’est tout, et c’est déjà beaucoup à endurer. « Arrête. » qu’elle finit par hurler, tout en laissant ses mains s’écraser bruyamment sur le lit. « Arrête, tu sais très bien que c’est faux. » Violet, quand elle regarde sa sœur, c’est une jeune femme accomplie qu’elle voit. Une femme à qui la vie n’a pas souri mais qui parvient à se lever chaque jour et à avancer. Une femme qui fait des erreurs certes mais qui s’évertue à les effacer du mieux qu’elle peut. Alors non, il n’y a rien de négatif dans la représentation qu’elle se fait de sa sœur, et ça la peine de voir que celle-ci pense le contraire. « J’aurais pu te pardonner si seulement tu n’étais pas tombée amoureuse… » annonce-t-elle péniblement. Cette confidence pesait lourd sur son cœur depuis un moment, il fallait le dire. Parce qu’au fond, c’était ça le problème. La plus grande des trahisons, c’était les sentiments qu’elle éprouvait à l’égard de Maxim. Et ça, jamais Violet ne comprendrait et n’accepterait. Pas parce qu’elle aussi aurait pu tomber amoureuse de Maxim si celui-ci n’avait pas agi comme le plus parfait des connards. Mais parce que Prim n’avait pas le droit. On ne tombait pas amoureuse du meilleur ami de son mari, ou de son meilleur ami tout court. On ne couchait pas avec lui, non plus. Et sur ce point, il n’y a pas à dire, les deux sœurs avaient pris le même désastreux chemin. « C’est trop tard pour ça… » qu’elle se contente de dire, haussant les épaules comme si ce n’était pas grand-chose qu'elle ait suivi sa route et pourtant. Violet regarde sa sœur se lever et faire les cent pas. Elle ne sait plus quoi faire, quoi dire, mais une chose est sûre : cette situation, elle n’en veut plus. « Je ne sais pas… » qu’elle souffle entre ses lèvres, avant de se prendre la tête entre les mains. Elle laisse passer quelques secondes, peut-être une minute, elle ne sait plus. Le silence reprend ses droits et plonge sa chambre dans une froideur désagréable. Finalement, Violet laisse un soupir bruyant s’envoler dans les airs avant de se décider à quitter le lit à son tour. Elle se plante devant sa sœur, puis après quelques hésitations, la prend dans ses bras. C’est surprenant, ça n’arrive pas souvent, mais ça vient pourtant du fond du cœur à chaque fois que ça arrive. C’est précieux. « Je ne sais pas… » qu’elle répète à l’oreille de sa sœur, avant d’ajouter. « Mais on va s’en sortir, je te le promets. » Et quand Violet promet, ce ne sont jamais des paroles en l’air. Jamais.


_________________

I set fire to the rain and I threw us into the flames. When we fell, something died 'cause I knew that that was the last time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prim Fawkes

avatar

Messages : 145
Inscription : 28/12/2015
Crédits : maknae, admdrivers.

ONCE UPON A TIME
Personnage: pimprenelle.
Emploi: décoratrice d'intérieur.
Relations :

MessageSujet: Re: (violet) sisters bond.   Sam 27 Fév - 20:19

Violet est silencieuse. Prim, comme à son habitude, s'inquiète. Ce n'est que la réaction presque violente de la jeune Fawkes qui la sort de sa torpeur. Alors elle arrête. Elle arrête parce que c'est ce que Violet souhaite et qu'elle veut pas la brusquer davantage. « D'accord. D'accord. » Elle va essayer. Elle promet rien. « J’aurais pu te pardonner si seulement tu n’étais pas tombée amoureuse… » Il se trouve là, le vrai problème. Hypocrite de sa part de clamer qu'elle n'en avait jusqu'alors aucune idée, que c'est la confession soudaine de sa jeune sœur qui lui ouvre les yeux. « Non, je- » Mais est-ce vraiment de l'amour ? Était-elle réellement tombé amoureuse de Maxim ? Elle ne sait le nombre de fois où cette question lui a traversé l'esprit sans qu'aucune réponse concrète ne lui soit accordée. Elle ne compte plus. La seule chose dont elle est sûre c'est qu'elle n'a pas regretté l'acte. Du moins, pas autant qu'elle l'aurait souhaité. « Mike. » qu'elle prononce à mi-voix, une boule se formant dès lors dans sa gorge. Combien de fois s'est-elle rendue sur sa tombe ? Combien de fois s'est-elle confondue en excuses face à la trahison dont elle a été protagoniste ? Combien de fois a-t-elle souhaité étendre son corps lâche à côté de celui de son époux et de tout abandonner ? De ne plus faire le moindre effort. De baisser les armes. Une fois pour toutes. « Jusqu'à ce que la mort nous sépare, je l'ai juré devant Dieu. J'ai tenu mon engagement, non ? Je l'ai aimé. Je ne cesserai jamais de l'aimer. De le chérir, Vee. Il me reste plus que son souvenir. » Et c'est bien ce qui est arrivé, non ? La mort les a séparés. Alors pourquoi se sent-elle terriblement fautive ? Elle a tenu sa promesse. Elle lui a été fidèle. Elle lui a été fidèle mais ça n'a pas été assez. Il l'a quand même quittée. Elle lui en veut pour ça, parfois. Elle devrait pas, elle sait que c'est pas malsain. Que c'est malvenu.  Il n'y jamais eu que Mike. Étrangement, cet aveu sonne faux. Malgré toute la sincérité dont elle souhaite faire preuve, ces quelques mots sonnent faux. Parce qu'il y en a un autre -ou deux ?- qui parfois occupe ses pensées et y remplace l'image de Mike qu'elle pensait indélébile. « Lui et moi, ça a jamais été sérieux, Violet. » Lui, c'est Maxim. Elle ressent pas le besoin de le préciser. Violet n'est pas dupe. « Tu crois que si ça l'avait été, il m'aurait abandonné lui aussi ? Qu'il t'aurait- » Non, elle n'a pas le droit de relater ces événements, de verser de l'huile sur des plaies encore béantes. Elle hausse les épaules. « Peut-être que je suis bonne qu'à ça. Tout juste bonne à faire fuir ceux qui prennent le parti de m'aimer. » Peut-être. Elle pense à Mike qui est parti trop tôt. À Maxim qui, à chaque rencontre, redouble d'effort pour provoquer en elle une cascade de regrets et lui prouver que tous deux ne méritent pas l'amour de Mike. Qu'ils ne l'ont jamais mérité. Et malgré toute sa bonne volonté, elle n'arrive pas à le détester. À Ezra qu'elle pourrait vraiment aimer si elle s'en laissait l'occasion. Si elle se détachait de ses fantômes. Ezra dont elle ne parvient pas toujours à cerner la personnalité complexe et ça lui fait peut-être un peu peur. Ezra qui ne sait pas toujours comment agir avec elle, peut-être par crainte de la bousculer. Et peut-être que c'est ça dont elle a besoin... qu'on la bouscule. Comme Violet le fait à présent. L'esprit vagabond, elle ne remarque pas immédiatement la présence de sa cadette à ses côtés. Sa cadette qui est venue la rejoindre afin d'abattre ce mur qui semble s'être érigé entre elles en la prenant dans ses bras. Interdite, Prim n'ose aucun geste, ses bras pendus le long de son corps contracté. Hésitante au départ, elle finit par prendre part à cet acte de tendresse inattendu, et pose délicatement sa tête sur les épaules de Violet. Ces épaules qu'elle souhaiterait libérer de tout le poids qu'elles transportent, lui dicte son instinct maternel. Mais on va s’en sortir, je te le promets. Ces quelques paroles lui arrachent un soupir de soulagement. Ils lui réchauffent le cœur... pourtant il y a cette part d'elle qui demande encore à être convaincue. Elle souhaite la croire, oh oui, elle ne demande que cela mais n'est-ce pas là déjà la promesse qu'elles s'étaient jurées de tenir la dernière fois ? Le résultat n'a pas été concluant, qu'elle constate avec tristesse. « On va s'en sortir. » qu'elle répète, prête à faire des efforts surhumains pour mettre un terme à cette animosité qui n'a plus lieu d'être dans l'antre des Fawkes. « On va s'en sortir. »

_________________

loving me isn’t easy, i have sharp e d g e s, i have missing p a r t s.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Fawkes

avatar

Messages : 2629
Inscription : 16/12/2013
Crédits : avatar @ shiya ; sign @ clémentine

ONCE UPON A TIME
Personnage: Ursula, la sorcière des mers
Emploi: arnaqueuse professionnelle (cartomancienne) & briseuse de ménage
Relations :

MessageSujet: Re: (violet) sisters bond.   Dim 6 Mar - 15:19

Voilà, les mots ont claqué l’air comme la balle d’un pistolet. Violemment. Sans prendre de pincettes. Avec comme objectif de faire du mal. Violet aurait voulu éviter cette blessure pour ne pas accabler davantage sa sœur, mais elle sait aussi que cette confidence devait s’échapper de ses lèvres tôt ou tard. Elle l’a déjà contenue trop longtemps, et elle pliait chaque jour un peu plus sous le poids de ce fardeau. La demoiselle ne se sent pas pour autant libérée. Elle sait que ses paroles vont faire leur bout de chemin en Prim et qu’elles vont ravager beaucoup sur leur passage. Et elle n’a pas le droit de s’en réjouir. Ce n’est pas ce qu’elle veut. Mais on n’a pas toujours ce que l’on souhaite dans la vie. La preuve en est avec son agression, ces disputes familiales incessantes et cette casserole nommée Maxim qu’elles tireront toute leur vie à leurs chevilles. Quand Prim peine à énoncer le prénom de son défunt mari, Violet se retient de le lui rappeler encore et encore, pour qu’elle ne l’oublie jamais. Mais cette colère qu’elle porte en elle n’a pas sa place dans cette conversation ; elle a déjà bien assez empiété alors qu’elle n’était pas conviée. Violet se freine alors et écoute sa sœur. Elle ne comprend pas trop pourquoi tout son corps s’enflamme à l’intérieur. Mike n’était pas son mari, juste son beau-frère et un type bien qui ne méritait pas cette fin. Mais les souvenirs sont là, ancrés en elle, et ils refusent de s’envoler. Elle ne veut pas oublier cet homme comme l’a fait Prim le soir-même de l’enterrement. Parce qu’il valait mieux que ça. Parce qu’il avait besoin d’une personne pour faire entendre sa voix sur terre. Et Violet se fait porte-parole sans hésitation. Au fond, elle sait bien qu’elle s’emballe à penser de la sorte parce que Mike n’est plus et parce qu’il ne voit même pas les dégâts causés par son absence. Mais elle ne peut pas s’en empêcher quand même. « A peine enterré, déjà oublié. » qu’elle souffle entre ses dents, le regard s’assombrissant. Il est beau l’engagement. Ça donne l’impression que Prim n’attendait que ça, sa mort, pour s’envoyer en l’air avec un autre. Comme si voir son défunt mari descendre sous terre l’avait libérée d’une prison dans laquelle le mariage l’avait enfermée. Mais ça, sa sœur ne s’en rendait même pas compte. Alors oui, c’est beau de parler d’engagement tenu jusqu’au bout, mais il n’a pas bien tenu longtemps pour prouver au monde entier qu’il était sincère. Parfois, Violet se met à douter de ce couple modèle qui aurait pu l’inspirer. Et souvent, elle conclut ses pensées par celle-ci : au moins en collectionnant les hommes, elle ne rompt aucune promesse précieuse. Alors peut-être qu’au fond Prim a raison : Violet voit en elle quelque chose de négatif. Ce poison portant le nom de Maxim. Et l’influence malsaine qu’il possède sur Prim. A moins que cette dernière soit parvenue à cacher sa véritable personnalité une bonne vingtaine d’années. Mais ça, Violet refuse d’y croire. « Qu’il m’aurait baisée. » qu’elle s’amuse à terminer la phrase de son aînée, consciente que l’emploi de ce verbe une nouvelle fois risque de l’agacer. Il n’y a pourtant pas d’autres noms : jamais il n’a été question d’amour entre eux et Violet ne tient aucunement à décrire leurs nombreux coïts par l’expression classique et si niaise. « Le parti de t’aimer. » qu’elle répète. Peu importe les paroles de Prim, voici la vérité : la peintre a été choisie par le cœur de Maxim tout comme le sien a choisi l’homme. Cette simple pensée ravive de mauvais souvenirs, et Violet ne peut s’empêcher de cogner une fois de plus son matelas. Ça ne fait pas mal mais ça étouffe la colère, c’est mieux. Elle laisse partir sa sœur sans même un regard, se jette dans ses flammes intérieures et repense à tous les obstacles rencontrés sur la route. Et quelque chose en elle la pousse à vouloir crier stop. Elle n’a pas le droit de briser sa sœur sous le poids de ses mots. Elle doit lui tendre la main coûte que coûte parce que c’est ce que font toutes les sœurs même si beaucoup s’égratignent le cœur au passage. Alors elle se lève et étreint Prim comme rarement elle le fait. C’est sa façon à elle de signer la fin de la bataille. Mais peut-on en dire autant de la guerre ? Elle ne sait pas, ne veut pas y penser maintenant. Elle accentue la pression et laisse quelques mots rassurants s’échapper de ses lèvres. « Je ne te promets pas que le voyage sera rapide, mais on va s’en sortir. » qu’elle insiste. Oui la route s’annonce longue et sûrement semée d’embûches comme toujours, mais Violet croit en une chose sur cette Terre : la puissance des liens du sang.

_________________

I set fire to the rain and I threw us into the flames. When we fell, something died 'cause I knew that that was the last time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prim Fawkes

avatar

Messages : 145
Inscription : 28/12/2015
Crédits : maknae, admdrivers.

ONCE UPON A TIME
Personnage: pimprenelle.
Emploi: décoratrice d'intérieur.
Relations :

MessageSujet: Re: (violet) sisters bond.   Jeu 7 Avr - 0:26

Prim est humaine. Prim n'est pas parfaite. Prim aussi fait des erreurs. Elle voudrait tellement qu'on cesse de la penser incapable de faire le moindre pas de travers. Il ne suffit que d'un simple coup d'œil sur sa vie pour repérer le chaos qui s'est immiscé dans ses relations depuis le décès de Mike. Il y a Ezra et ce lien fort qui les unit mais qui, paradoxalement, semble s'étioler de jour en jour, à mesure que son affection pour lui grandit. Puisqu'il y a le fantôme de Mike qui ne la quitte jamais vraiment et son ombre qui plane au-dessus de leur relation si singulière. Ce passé qui s'invite constamment dans leur quotidien, à travers un regard, un reproche. Combien de fois a-t-elle voulu assurer à son géant qu'il pouvait lui faire confiance ? Qu'il pouvait se laisser aller à l'aimer sans craindre le pire ? Qu'il n'aurait plus à la partager avec les deux autres hommes de sa vie ? Combien de fois a-t-elle lamentablement échoué ? Elle ne sait pas. Elle ne sait plus. Et pour ça, elle s'en veut. Mais elle en veut aussi à Maxim. Ce soir-là, il s'est insinué en elle et depuis, elle n'a pas eu la force de chasser son souvenir. Elle a essayé, mais il est là, il est toujours là. Parfois elle se surprend à penser que c'est Mike qui le met toujours sur son chemin, parce que Maxim c'est le seul souvenir animé qu'elle peut encore toucher du bout des doigts et qui la rattache encore à Mike. Et puis il y a Violet qui l'accable avec ses mots d'une brutalité dévastatrice. Prim, elle accepte pas. Elle accepte pas qu'on puisse remettre en question son amour pour Mike. « A peine enterré, déjà oublié. » Comment peut-elle penser une chose pareille ? Prim sert les poings. Elle sert les poings à s'en blanchir les jointures, à s'en percer les paumes. Regarde, Violet, comme j'ai mal. Les mots de Violet résonnent inlassablement dans sa tête. A peine enterré, déjà oublié. A peine enterré, déjà oublié. Les satanées voix se font plus fortes, plus insistantes. « Stop ! » Prim, elle hurle pour taire ces voix intérieures. Mais aussi cette voix extérieure ; celle de Violet qui lui rappelle que ce jour-là, elle a échoué, elle a failli à son rôle d'épouse. Mais jamais, jamais, elle n'a cessé de l'aimer son Mike. Ne se souvient-elle pas de ces deux années de malheur où lentement la dépression a pris le pas sur son envie de vivre ? Où la simple idée de vivre dans un monde sans Mike n'avait plus aucun attrait ? Prim, elle s'en souvient comme si c'était hier. Son monde s'était assombri en un claquement de doigts. Alors non, elle ne cautionne absolument pas les reproches qui s'échappent des lèvres de sa cadette. Son amour pour Mike est tout sauf intarissable. « Dis pas ça. Tu sais que c'est faux, Violet. Tu sais que j'ai jamais pu l'oublier. » Prim, elle sait que Violet cherche pas à la blesser. Elle sait que Violet aussi aimait Mike. C'est la raison pour laquelle elle ne parvient pas à lui en vouloir très longtemps. Mike n'est pas là pour s'exprimer alors Violet se fait porte-parole. Et Prim lui en est reconnaissante, d'une certaine façon. Elle ose pas croiser le regard de Violet. Elle veut pas parler de Maxim. Elle veut plus. « Qu’il m’aurait baisée. » Le visage de l'artiste se crispe. Elle n'a pas besoin de soutenir le regard de sa cadette pour savoir que ceci n'est rien d'autre qu'une nouvelle tentative amenée à la déstabiliser. « Tu méritais mieux. » qu'elle balance le plus naturellement au monde. Elle aurait jamais dû faire partie de l'équation, Violet. La situation était déjà bien assez tordue avant, non ? « On mérite mieux. » Prim a voulu protéger sa petite sœur des autres mais finalement, elle se rend compte que c'est elle qui lui a fait le plus grand mal dans l'histoire. Elle a pas été honnête, elle en est consciente. « Celui que j'aime, c'est Ezra. » qu'elle avoue calmement, alors qu'elle remettait ses sentiments en question il y a à peine quelques instants. « Pas Maxim. » Et puis c'est Mike aussi, mais ça, elle a pas besoin de le préciser. Elle cessera jamais de l'aimer. Peut-être bien qu'au fond elle veut pas cesser de l'aimer. « Ezra, pas Maxim. » qu'elle répète, ne sachant pas trop qui elle cherche à convaincre de l'authenticité de son aveu. Est-elle destinée à errer dans le doute ou pourra-t-elle un jour affirmer avec certitude où son cœur réside ? Elle sursaute une nouvelle fois alors que Violet s'acharne sur son matelas pour exprimer sa frustration. Quelques secondes plus tard, ses bras entourent le corps frêle de Prim qui ne peut s'empêcher de sourire tristement. « Je vais me débrouiller. » qu'elle fait subitement avant de se détacher de l'étreinte de sa cadette. Une façon pour elle de signifier que si Violet ne veut pas entendre parler de Felix, alors Prim respecte sa décision, et elle fera tout son possible pour ne pas contrecarrer ses plans. Elle sert tendrement la main que Violet lui refusait quelques minutes plus tôt avant de quitter les lieux, mais très vite, retrace ses pas. « Deux mains supplémentaires ne seraient pas de refus. » qu'elle confesse, passant sa tête dans l'encadrement de la porte. Peut-être que ce sera là une occasion pour elles de recommencer à zéro. Encore une fois. De ne plus avoir de secrets.

_________________

loving me isn’t easy, i have sharp e d g e s, i have missing p a r t s.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (violet) sisters bond.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(violet) sisters bond.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairview's Tales :: Habitations-