AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 seem to be confused.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ginger Brooks

avatar

Messages : 2242
Inscription : 01/08/2013
Crédits : aquamarine, wildheart, ferrumhunts.tumblr

ONCE UPON A TIME
Personnage: Ivy
Emploi: Strip-teaseuse au WBB
Relations :

MessageSujet: seem to be confused.   Mar 28 Juil - 17:58

Ginger plonge son regard dans celui d'Eliott. Elle savoure son sourire timide, s'amuse de ses joues qui rougissent. Elle sait qu'il ne lui dira jamais qu'elle n'est pas une grande danseuse, mais à la place, il sera toujours le premier à vouloir la regarder danser. Elle n'a qu'une dizaine d'années, la demoiselle, mais elle se voit déjà sur les planches. Peut-être pas sur les plus belles, mais sans mal sur quelques modestes. Ginger croit en elle. Lorsque les autres cherchent à la faire toucher terre, elle refuse. Jamais elle n'acceptera de les écouter et c'est ce qu'elle veut faire comprendre à travers ses gestes amples, ses tourbillons à répétition et ses longs cheveux qui volent au vent. Perdue dans cet immense hangar aux abords de la ville, l'adolescente se déplace avec grâce. Même si elle hésite, trébuche, tombe, elle se remet sur ses pieds la seconde suivante, comme si rien ne pouvait l'atteindre. Dans son esprit, tout danse aussi. Elle se laisse divaguer à travers le temps, l'espace, et s'imagine une vite future où tous les maux qu'on a pu lui causer n'existeraient plus. Une fois adulte, elle aura tous les droits. Une fois grande, elle pourra tout faire. Et les autres, ils n'auront d'autre choix que de constater : elle sera resplendissante. Elle possède déjà le sourire, un peu le caractère, Ginger n'aura pas de mal à poursuivre sur cette voie. C'est ce qu'elle se dit.

Cela fait plusieurs jours que Ginger a dû mal à revenir ici. Les mots de Matthew ne cessent de la hanter. Dès qu'elle commence à ne plus y penser, le souvenir douloureux revient. Elle cherche à se changer les idées, à s'occuper l'esprit, par tous les moyens, mais rien ne marche. Il était évident que ses mots lui reviendraient en pleine figure dès qu'elle remettrait les pieds au Whisky Blue Bar. La strip-teaseuse s'inquiète même de sortir de l'établissement, le soir, car peu désireuse d'avoir de nouveau un échange houleux avec son ami. Son cœur se serre, alors qu'elle passe la porte de la petite salle annexe à la grande salle où elle se produit la nuit. Le regard empli de dégoût de Matthew qui s’immisce dans son champ de vision, tel un vieux fantôme qui va s'effacer à son passage, la rappelle à l'ordre. Ce n'est sans doute plus son ami. D'un geste las, la jeune femme se débarrasse de ses chaussures. Le bruit qu'elles produisent en s'écrasant au sol résonne dans toute la pièce mais ne fait pas réagir Ginger. Son sac sur l'épaule, la strip-teaseuse s'approche du poste-radio au fond. Elle ne se regarde pas dans le miroir, pas comme d'habitude. Aujourd'hui, elle lui tournera même le dos.

Ginger tient la main de son ami. A travers la cour de l'école, ils laissent leurs yeux se croiser, avant de se détourner. Elle n'est pas ici depuis longtemps, l'aînée Brooks, mais elle est heureuse de pouvoir compter sur cette nouvelle rencontre. Il est gentil. Tellement gentil, si gentil. La tendresse enfantine avec laquelle il lui a proposé de devenir son ami a rassuré la petit brune. Ginger a du mal à se faire des amis ; elle n'a jamais vraiment le temps de s'en faire. Dès qu'elle commence à s'attacher, elle doit partir. Ses parents l'emmènent au loin, la privent de souvenirs. Ils doivent déménager, tout le temps. Ils sont obligés. « C'est la vie » lui ont expliqué ses parents. Mais Ginger ne comprend pas. Elle ne saisit pas pourquoi elle doit toujours dire au revoir alors qu'elle n'en a pas envie. Enfant, comme adulte, la fillette sait qu'elle ne pourra pas s'arracher aux autres comme ça. D'où cette promesse ce jour-là : celle de ne jamais quitter Matthew, parce qu'ils seront scellés par les liens du mariage plus tard, même si incompréhensibles à leur âge, pour se dire que pour une fois, une seule petite fois, elle gardera le contact. C'est ce qu'elle se dit.

Un bruit la fait sursauter. Arquant un sourcil, Ginger se retourne. Le visage sur lequel tombe son regard la fait reculer d'un pas, de façon à peine perceptible. L'incompréhension la pousse à prononcer un simple : « Juliet ? » Juliet. Que fait-elle ici ? Oscar... Oscar lui aurait-il tout dit ? Est-ce que Ginger a besoin de se sentir encore plus misérable après les mots de Matthew l'autre jour ? Certainement pas, ce n'est pas le moment. Ses prunelles s'assombrissent quelque peu. Si la mère de famille est venue ici pour s'expliquer, la brune n'est pas prête à le faire calmement. Elle a besoin d'air. De beaucoup d'air. Cette ville et ses habitants sont en train de la rendre folle, et ils vont réussir leur coup si elle n'y met pas un terme sur-le-champ. Hochant la tête, la strip-teaseuse reporte son attention sur le poste radio. Elle laisse ses doigts vagabonder sur les différents cds, en choisir un, le sortir de sa boîte. Elle espère, au fond d'elle, que la blonde va faire chemin inverse d'elle-même, qu'elle n'aura rien à lui dire. Elle n'a pas envie d'avoir d'ennuis, même si c'est ce qu'elle mériterait. Probablement. Cependant, Ginger n'a pas le privilège d'entendre les talons de Juliet claquer contre le parquet. Un certain silence s'installe même, ce qui la pousse à soupirer de façon plus ou moins discrète (sans doute pour masquer les battements de son cœur qui s'enflamment). « Qu'est-ce que je peux faire pour toi ? », que demande finalement Ginger. Délivrant le cd de sa boîte, elle entreprend de le déposer dans le poste radio et se met en quête d'une musique adéquate. A son humeur ? A ce qui peut se passer entre la femme d'Oscar et elle ?

_________________
Tried to keep you close to me, But life got in between Tried to square not being there But think that I should've been Once upon a different life We rode our bikes into the sky But now we're caught against the tide Those distant days all flashing by @James Bay, hold back the river.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Noble

avatar

Messages : 809
Inscription : 24/12/2013
Crédits : furriedheart + tumblr

ONCE UPON A TIME
Personnage: Eleonora
Emploi: femme au foyer
Relations :

MessageSujet: Re: seem to be confused.   Dim 3 Jan - 19:24

S’il est vrai que de ne pas travailler peut parfois provoquer un certain ennui chez la jeune femme, cela est assez rare pour qu’elle ne s’y attarde pas outre mesure. Juliet a toujours une idée pour occuper son temps et s’il est vrai qu’elle est légèrement contrainte par les horaires d’école de ses enfants, elle n’en est pas mécontente. Cela donne une certaine structure à ses journées et la pousse à être proactive. Quand il n’y avait qu’Eva, Juliet se laissait trop facilement déborder. Du moins, les premiers mois. Elle vivait au rythme de l’enfant, et dormait en même temps qu’elle plutôt que de profiter de chaque instant de répit pour avancer un peu les tâches de la maisonnée. Mais au fil des mois puis des années (et des naissances de chacune de ses enfants), Juliet avait réussi à s’organiser. Sa vie était désormais bien occupée, presque plus que si elle travaillait mais au moins, elle n’avait plus rien du chaos que cela avait été. Ce matin, par exemple, elle avait déposé les filles à l’école puis avait été acheté le tissu nécessaire à la confection de leur costume pour la fin d’année. Elle disposait d’encore un peu de temps pour s’organiser, mais Juliet avait pris l’habitude de proposer plusieurs tests aux maitresses et n’arrivait pas à se défaire de cette manie. Une fois ces courses terminées, la femme du docteur Noble avait décidé de se rendre au Whisky Blue Bar où elle espérait pouvoir trouver Ginger. Il était vrai que la jeune femme était principalement l’amie de son mari, mais elles avaient eu l’occasion de se côtoyer assez régulièrement à travers des cocktails organisées par l’hôpital ou des dîners chez les Noble. Elle était une jeune femme pleine de vie, pleine d’entrain et Juliet devait avouer apprécier particulièrement sa compagnie. Il était agréable de voir qu’une jeune femme était assez à l’aise avec son corps pour l’exposer régulièrement auprès de centaines d’homme sans qu’elle ne tombe dans le cliché de la croqueuse d’hommes. Pas une seule fois, même si certaines des autres mamans au foyer lui avaient soufflé l’idée, n’avait-elle douté de l’amitié qui unissait son mari et cette charmante jeune femme : une relation purement platonique. C’est d’ailleurs ce qui avait poussé Juliet à se rendre auprès d’elle ce matin. L’anniversaire de leur mariage n’était que pour le mois de juin, mais une idée de surprise avait déjà commencé à germer dans l’esprit de la jeune femme : pourquoi ne pas s’entrainer et lui offrir un spectacle flamboyant pour ses yeux ? Elle ne voulait bien évidemment pas chambouler l’emploi du temps de Ginger, et si cette dernière n’avait pas de temps à lui accorder, Juliet irait voir ailleurs mais elle s’était dit que la jeune femme était probablement la mieux placée pour lui apprendre l’art du strip-tease sans qu’elle ne se sente trop mal à l’aise. Juliet n’était pas particulièrement pudique, mais il ne fallait pas non plus trop pousser ses limites. C’est donc avec Sam dans les bras qu’elle pénétra dans le bar – un bébé dans un bar… heureusement qu’il était encore fermé à cette heure-ci – et qu’elle demanda au propriétaire des lieux de lui indiquer où était Ginger précisant qu’il s’agissait d’une rapide visite de courtoisie. « Salut Ginger, j’espère que je ne te dérange pas. » répondit-elle à la surprise de sa (presque) amie. Si le visage de Juliet était éclairé d’un sourire, celui dont s’était fendu de Ginger n’avait rien de particulièrement rayonnant. Pire, il paraissait triste, las. Fronçant légèrement les sourcils, Juliet se rapprocha de la strip-teaseuse et nota mentalement d’en parler à Oscar – en trouvant une excuse pour ne pas dévoiler la surprise. « Eh bien, j’étais venue te demander un service mais… » Elle parcourut enfin les derniers pas qui la séparaient de la jeune femme et posa une douce main sur son épaule, son coté maternel ayant pris le dessus. « Tu n’as pas l’air très en forme… Tu veux qu’on aille prendre un café, pour discuter un peu ? » C’était délicat de se retrouver dans cette situation. Juliet ne connaissait pas assez Ginger pour savoir si elle pouvait se permettre ce genre de questions ou si même la jeune femme était du genre à ouvrir son cœur si facilement. Elle réajusta légèrement Sam dans ses bras, et attendit la réponse de la jeune femme, ne sachant pas si elle avait choisi le meilleur ou le pire jour finalement pour lancer son petit projet. Lorsque la musique retentit, elle n’était pas particulièrement joyeuse, et Juliet prit la bonne résolution de s’enquérir de l’état de la jeune femme dès le lendemain si elle ne se consentait pas à lui parler, et pourquoi pas lui proposer une petite virée shopping qui ne manquerait pas de lui remonter le moral. C’était en tout cas particulièrement étrange de voir une personne aussi spontanée et aussi joyeuse d’ordinaire (les fois où Juliet avait eu l’occasion de lui parler, en tout cas) avoir un air si las. Elle ne savait ce qui la mettait dans cet état-là mais avait d’ores et déjà envie de tout faire pour arranger la situation – ou d’envoyer Oscar le faire, en tout cas.

_________________


Where do you go with your broken heart in tow? What do you do with the left over you? And how do you know, when to let go? Where does the good go, where does the good go?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger Brooks

avatar

Messages : 2242
Inscription : 01/08/2013
Crédits : aquamarine, wildheart, ferrumhunts.tumblr

ONCE UPON A TIME
Personnage: Ivy
Emploi: Strip-teaseuse au WBB
Relations :

MessageSujet: Re: seem to be confused.   Ven 8 Jan - 16:23

Ginger cherche la bonne musique. Elle appuie, appuie, appuie sur le bouton du poste radio et elle ne met pas le doigt sur la bonne. Aucune d'elles ne convient. Le regard perdu sur la boîte du cd où est affichée la liste des chansons, elle n'arrive pas à se décider. Les reproches de Matthew sont les seules paroles qu'elle a en tête depuis plusieurs jours, et elle ne semble pas encore prête à les remplacer. Elle a peur de le recroiser une nouvelle fois et d'apercevoir pour la seconde fois sa déception singulière dans le regard. Ginger n'y avait pas été confrontée avec autant de force avant l'autre soir ; sans doute Matthew avait-il embarqué avec lui la déception de tous les autres pour que le rendu à travers ses prunelles en soit aussi saisissant. Déposant avec un peu trop de vigueur la boîte du cd à côté du poste, la strip-teaseuse détourne finalement le regard de ce dernier pour venir le déposer dans celui de Juliet. Un service ? Ginger fronce les sourcils. Alors Oscar ne lui a rien dit ? La brune s'avoue soulagée. Elle n'aurait pas été dans son meilleur jour pour se confondre en excuses auprès de la femme de son amant, oh que non. D'ailleurs, lorsque cette dernière lui demande si tout va bien, Ginger ne peut cacher le sourire amusé qui se glisse sur ses lèvres. Elle sait que ce peut être pris comme une marque de moquerie, mais cette dernière est sans doute plus tournée vers elle-même que vers Juliet à ses côtés. « Non, je vais bien, juste un peu fatiguée. » Un petit haussement d'épaules tente de rendre le tout anodin. Ce n'est rien, ce qui lui arrive, une petite baisse de moral, ça arrive à tout le monde. La jolie Brooks n'en a juste pas l'habitude ; elle n'a même pas la force de vraiment sourire. Elle se laisse ronger par le souvenir bien trop récent de sa discussion avec Matthew et c'est une sensation qui la déstabilise plus qu'elle n'ose le croire. Ça ne lui ressemble pas. En temps normal, elle ne se laisse pas affecter par tout ce qu'on lui dit, elle campe sur ses positions et elle se rend compte au final qu'elle fait bien d'agir comme ça, qu'elle serait même malheureuse si elle tentait de faire ou d'être autrement. Seulement, Matthew est celui dont les mots l'ont le plus affectée. Et ce regard... Si différent de celui préoccupé que lui offre présentement la mère de famille à ses côtés. Ou peut-être que si, le visage de Matthew tendait à adopter la même mimique, mais de façon bien plus dépitée, répugnée, peut-être. Il a gardé cette posture distante, cette non-envie de comprendre qu'ils sont différents tous les deux, et surtout qu'ils ont bien grandi depuis l'école primaire. Le regard de Ginger se dépose sur le visage du dernier fils d'Oscar et Juliet, et la honte vient remplacer tout le reste. Voilà l'un des enfants auxquels elle arrache des moments importants avec son père pour ne le garder que pour elle. Quel monstre elle fait. En plus d'être une mauvaise amie, elle brise des ménages sans même y penser une fois qu'Oscar dépose un premier baiser fiévreux sur ses lèvres. « Salut p'tit Sam », qu'elle ose souffler avec un petit sourire, lorsque l'enfant semble la reconnaître enfin. Il est vrai qu'elle a déjà passé quelques repas en leur compagnie, elle ne lui est peut-être pas si étrangère que ça malgré tous les souvenirs d'enfance qui doivent bien vite la remplacer dans son esprit. Le prénom lui rappelle celui de son frère aîné et son cœur se serre un peu. Elle se dit que si une jeune femme leur avait fait ça, voler du temps avec leur père, ni elle ni les garçons ne l'auraient supporté. Lorsque Ginger se décide à lâcher le petit garçon du regard pour afficher un visage un peu plus enjoué à Juliet, elle prend conscience qu'une musique quelconque s'est enclenchée et que le poste crache un son bien trop fort pour qu'elles puissent s'entendre sans trop de problèmes. « Attends, je vais baisser ça... », que la strip-teaseuse marmonne avant de s'affairer à retrouver le bouton pour réduire le volume. Une fois cela fait, elle se redresse pour s'intéresser à la requête de son interlocutrice. Elle se demande ce qu'elle va bien pouvoir lui demander, sachant qu'elles ne se connaissent que depuis peu de temps, et qu'à la base, Ginger est plus amie avec Oscar qu'avec elle. Mentalement, la brune croise les doigts pour que Juliet n'ait pas idée de lui demander quelque chose au sujet de son mari. Si elle commence à lui poser des questions par rapport à l'hôpital, ou alors si elle s'imagine qu'Oscar se livre plus à elle qu'à sa propre femme, la strip-teaseuse devra trouver un moyen pour mettre court à la conversation avant de faire un arrêt cardiaque face à Juliet tant elle aura le sentiment que cette dernière a tout deviné et qu'elle doit répondre aujourd'hui de ses torts. « Quel service tu voulais me demander ? »

_________________
Tried to keep you close to me, But life got in between Tried to square not being there But think that I should've been Once upon a different life We rode our bikes into the sky But now we're caught against the tide Those distant days all flashing by @James Bay, hold back the river.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: seem to be confused.   

Revenir en haut Aller en bas
 

seem to be confused.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairview's Tales :: Whiskey Blue Bar-