AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 I want to know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Colin Akerman

avatar

Messages : 2232
Inscription : 20/10/2013
Crédits : © puckessa (avatar) © maëlys (gif sign)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Ash, passeur de rêve et fée déchue de Grace.
Emploi: Pédiatre depuis peu.
Relations :

MessageSujet: Re: I want to know.   Dim 27 Déc - 20:10

Quitter Fairview. Deux mots qui s’étaient échappés de ses lèvres, comme ça, sans qu’il ne les contrôle vraiment. Deux mots qui avaient sans doute surpris la jeune femme comme jamais. Mais deux mots respirant malheureusement la sincérité. Le monde du médecin s’était écroulé du jour au lendemain sous ses pieds, et continuait à s’effriter doucement mais sûrement. Recommencer ailleurs et prendre un nouveau départ, ça sonnait plutôt bien pour un cœur brisé comme le sien. C’était une manière très égoïste de penser mais après tout ne lui avait-elle pas demandé ce que lui avait envie de faire. Il détestait mentir et si cette pensée l’avait traversé, il avait préféré la taire et mettre des mots sur son état d’esprit actuel. C’était mieux ainsi. « Je ne sais pas. » C’était vrai, il ne s’était encore jamais posé la question : partir un jour ou partir toujours ? Qu’était-ce la meilleure solution ? Quelle décision lui permettrait de retrouver un peu de paix et sa joie de vivre ? Colin passa nerveusement une main dans ses cheveux et prit le temps de la réflexion tandis qu’un silence s’installait entre eux, leur permettant de manger mais aussi de penser. Et s’il partait une semaine mais se sentait mieux ailleurs ? Et s’il partait une semaine et rencontrait l’amour à des kilomètres et des kilomètres de Fairview ? Et s’il partait pour toujours, serait-il capable de vivre sans ses proches ? Que d’interrogations qui resteraient sans réponses pour l’instant. Ce fut Devon qui fut la première à trouver l’atmosphère trop lourde à supporter. Il termina de mâcher puis posa ses couverts sur la table pour se concentrer sur son amie. « Je ne sais pas. » répéta-t-il, tout en sachant pertinemment bien que ça ne plairait pas à Devon. Et quand il lit dans ses yeux de la peur, il sentit son cœur se serrer et culpabilisa aussitôt. Comment pouvait-il envisager la fuite sans se soucier de son bien être à elle ? Pourquoi persistait-il à être un mauvais ami ? Ou tout du moins, un ami trop maladroit ? Il prit sa tête entre ses mains et laissa passer quelques secondes avant de se redresser et affronter la situation de plein fouet. « Excuse-moi, je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça, un cinéma c’est parfait. » qu’il dit pour rattraper le massacre. « Par contre le saut en parachute… » Il accompagna sa remarque d’un rire nerveux, tout en s’imaginant sauter d’un avion en plein vol. Plutôt mourir que d’essayer… Il ne s’en sentait tout bonnement pas capable, non parce qu’il était trop casanier pour être un aventurier mais parce qu’il avait une peur bleue de s’écraser. Si nombreuses personnes rêvaient d’avoir des ailes, ce n’était pas son cas et cette idée lui était même carrément insupportable pour une raison qui lui échappait. Finalement, Devon revint à la charge et il n’eut d’autres choix que de lui donner satisfaction. Il ne pouvait pas ignorer ses questions et ses doutes, ça lui était impossible. « Devon… » commença-t-il tout en posant ses mains sur celles de la jeune femme. Il plongea son regard dans le sien et n’en bougea plus. « Vraiment tu n’as pas à t’en faire. Je disais ça comme ça… C’est la première idée qui m’a traversé l’esprit et je n’ai pas réfléchi avant de l’énoncer à haute voix. Si je décidais de partir, tu en serais la première informée. » Il accentua la pression de ses doigts sur la peau de la jeune femme et lui adressa le plus sincère des petits sourires possibles. « Je te le promets. » qu’il ajouta pour donner plus de poids à sa remarque. Au fond de lui, Colin était partagé entre l’envie d’aller au bout de son idée et la profonde culpabilité. Il n’y avait jamais pensé jusqu’à aujourd’hui mais maintenant il savait que ça resterait marqué en lui longtemps. Que ça lui trotterait dans la tête lors de ses interminables nuits blanches. Que ce caprice aussi soudain que déstabilisant se ferait plus fort à la prochaine altercation. A la prochaine remise en question. Mais il se connaissait aussi suffisamment pour savoir que jamais ô grand jamais il ne ferait du mal à Devon. Lauren serait la première à en douter si elle l’entendait, mais c’était pourtant la seule certitude qu’il possédait. La famille, c’était sacré, et Devon en faisait partie depuis longtemps.

_________________
I had hoped you'd see my face
And that you be reminded
That for me it isn't over.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon Matthews

avatar

Messages : 279
Inscription : 01/02/2015
Crédits : nymeria. (avatar), okwaitbutwhy.tumblr.

ONCE UPON A TIME
Personnage: Galadrana
Emploi: Infirmière
Relations :

MessageSujet: Re: I want to know.   Ven 8 Jan - 16:21

Devon se sent toute bête à réagir de la sorte. Elle a beau essayer de ne rien laisser deviner, elle sait que son regard la trahit. Il s’épand sur les traits du pédiatre depuis de trop longues secondes pour passer inaperçu ; il est rempli de cette inquiétude de le voir partir qu'il ne lui connaît pas et la jeune infirmière s'en veut de le faire culpabiliser. Malheureusement, c'est une hantise qui la pourchasse depuis aussi loin qu'elle s'en souvienne et elle a beau lutter contre, c'est toujours cette ennemi discrète qui remporte la bataille. Devon ne réussit pas à l'imaginer loin d'elle, ou de Fairview. Colin fait partie de sa vie et de son quotidien. Ils ont partagé trop de choses pour qu'elle concède à l'entendre parler de voyager avec autant de passion sans rien dire. Les vieilles blessures se rouvrent, comme lorsque Caleb parfois rentrait tard le soir du travail et qu'elle était encore trop jeune pour endurer le silence, et elles contraignent la jeune femme à se montrer sous un jour qu'elle se déteste. Lorsque les mains du médecin viennent se saisir des siennes, elle redépose son regard incertain dans le sien. Elle enregistre assez bien qu'elle le peut sa promesse, qui vient se loger d'instinct au creux de son cœur. Elle sourit presque. La peur ne s'est pas encore totalement envolée mais elle le croit. Colin est le seul à posséder son entière confiance, et ce depuis le jour où il a proposé de veiller sur elle. Pourtant, sa promesse pourrait l'inquiéter. Il ne promet pas de ne pas partir, il promet juste de la prévenir en premier si c'est le cas un jour. Alors... Il a cette idée en tête depuis longtemps ? Devon n'a jamais rien remarqué. Peut-être qu'elle s'est trop laissée absorber par les problèmes qu'il mettait en avant avec Scott plutôt que de se préoccuper plus tôt de ce ras-le-bol ? « D'accord... », qu'elle répond dans un souffle, au même moment où elle ne tient plus et lui offre un nouveau sourire. Elle aura beau dire ce qu'elle veut, que cette promesse doit peut-être en cacher bien d'autres, elle se sent en partie rassurée par ses mots. Ses petites mains se mettent à serrer les siennes pour approuver ses dires et elle prend la liberté de le libérer la première, afin de terminer sa salade avant que son service ne reprenne. Relevant son regard redevenu un peu plus joyeux dans celui de son frère de cœur, la jeune femme lui adresse un petit sourire complice. « Je maintiens que je te vois vraiment bien sauter en parachute quelque part. Tu aurais l'air d'un petit oiseau délicat... » Sa plaisanterie s'accompagne d'un petit rire moqueur et elle ne peut s'empêcher de l'imaginer en train de crier dans les airs, les cheveux au vent. Devon ne sait même pas si une telle expérience est proposée dans les environs ; elle n'aura qu'à mener son enquête et voir si quelque chose est adapté aux envies de monsieur Colin Akerman (elle est persuadée qu'elle peut mettre le nez sur l'activité idéale pour lui !). Tournant la tête vers la pendule, elle regarde l'heure qu'il est sans vraiment enregistrer l'information. « Peut-être que ça ferait du bien à Scott, aussi, de s'éloigner un peu de Fairview... », qu'elle propose en haussant mollement les épaules. L'idéal serait plutôt que Scott se soigne avant que son frère ne se décide pour de bon à quitter la ville. Histoire qu'il garde une belle image de lui avant qu'ils ne soient tous les deux séparés durant un certain temps ; ou alors, comme vient de le proposer Devon, qu'il se soigne afin que les deux frères puissent profiter d'un voyage au bout du monde ensemble, comme à l'époque où Scott ne menait pas la vie dure à son frère. « Ça vous permettrait de changer un peu d'air. » Après, peut-être que Colin envisage de partir sans lui, mais l'infirmière éprouve le plus grand mal à le voir s'en aller sans essayer une dernière fois (une énième dernière fois, malheureusement) d'aider son cadet. Devon comprend et admire sa dévotion, ce courage qu'il possède à toujours vouloir aider son frère malgré tous les malheurs qu'il lui cause. Devon espère en secret démontrer la même force intérieure, qu'elle a bien retenu tout ce que le pédiatre a pu lui apprendre durant toutes ces années et qu'un jour elle lui fera honneur en apprenant aux autres à faire de même. Colin est son modèle. « Et ça te permettrait peut-être aussi de rencontrer de nouvelles personnes... et peut-être même l'amour... », qu'elle émet l'idée, avec une voix de plus en plus basse pour qu'il entende tout en passant à côté de sa réflexion et continue à manger. Toutefois, lorsqu'elle voit que son interlocuteur a pour ambition de rétorquer quelque chose à son dernier petit ajout, elle lui adresse un grand sourire en désignant son plat qui, pour le coup, ne va pas se manger tout seul. « J'en connais un qui va être en retard s'il continue d'écouter mes bêtises... »

_________________
building a mystery.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colin Akerman

avatar

Messages : 2232
Inscription : 20/10/2013
Crédits : © puckessa (avatar) © maëlys (gif sign)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Ash, passeur de rêve et fée déchue de Grace.
Emploi: Pédiatre depuis peu.
Relations :

MessageSujet: Re: I want to know.   Dim 10 Jan - 15:39

Le pédiatre aurait mieux fait de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Parce que maintenant le mal était fait, les yeux de Devon exprimaient une crainte certaine, celle de l’abandon. La culpabilité s’empara aussitôt de son corps, et son cœur se serra sous son effet désagréable. Colin n’avait jamais voulu que cette conversation prenne cette route, au contraire il appréciait la légèreté de leurs tête-à-tête qui n’avaient rien à voir avec les altercations avec son frère qu’il subissait chaque jour. Mais les mots avaient franchi ses lèvres sans même qu’il puisse les contrôler, et il était désormais trop tard pour faire machine arrière. Par contre, il pouvait encore rassurer son amie et il se jetterait cœur et âme dans cette tâche à partir de maintenant. Il laissa un éclat de rire franchir ses lèvres tandis que Devon le comparait à un petit oiseau. « Tu sais quoi ? » qu’il lança soudainement, en regrettant presque aussitôt ses propos mais ils étaient adressés à Devon et il lui devait au moins ça. « Je suis prêt à y réfléchir si ça te fait plaisir. » Sauter en parachute, ça le terrifiait. La crainte d’un mauvais atterrissage ou de la sécurité qui ne faisait pas son travail martelait son crâne, mais pour les beaux yeux de sa sœur de cœur, il était prêt à prendre sur lui et à sacrifier sa vie s’il le fallait. Il ferait tout pour elle, et il avait bien l’intention de le lui prouver. Parce que jamais il ne l’abandonnerait. Ce n’était pas un départ temporaire ou définitif de Fairview qui changerait ça, parce qu’il y aurait toujours une solution pour faire taire la distance. « Et peut-être aussi que ça me ferait du bien de partir sans lui… » qu’il souffla doucement entre ses lèvres, comme s’il n’assumait pas cette confidence. Et pourtant, dieu sait combien il avait pensé à faire ses valises sans prévenir son frère. Il l’aimait plus que tout lui aussi, mais leur relation se dégradait de jour en jour à cause du refus de Scott d’être aidé, et le pédiatre ne savait plus quoi faire. Il savait néanmoins une chose : cette situation le tirait plus bas que terre et s’il voulait s’en sortir non pas indemne car c’était impossible, mais vivant tout simplement, il lui fallait coûte que coûte s’évader. Respirer un nouvel air, de préférence non pollué par la marijuana que fumait Scott. Faire de nouvelles rencontres sans être jugé par les bonnes ou mauvaises décisions qu’il a prises ces derniers temps. Oublier un instant les problèmes pour s’occuper un peu de lui. Parce que, clairement, il ne le faisait plus, et il savait que trop bien combien il fallait chérir sa santé. « Je sais que ce n’est pas la réponse que tu attendais, mais je crois que j’en ai besoin. » Il avait peur que Devon change d’opinion à son égard, mais il ne pouvait se résoudre à lui mentir. Il ne l’avait jamais fait et il tenait à ce que les choses restent ainsi. Scott s’évertuait à anéantir tous ses efforts et pour la première fois de sa vie, Colin sentait les forces lui manquer. Les piles qui l’alimentaient se déchargeaient beaucoup trop vite en présence de son frère. Et le pire dans tout ça, c’était que ça faisait plaisir à ce dernier. Comme s’il s’était donné pour mission de détruire les principes les plus purs du pédiatre. Cela n’étonnerait pas Colin d’ailleurs. Quand la demoiselle dévia la conversation sur l’amour, il voulut lui répondre dans la foulée mais fut interrompu par une dernière remarque. Il leva aussitôt les yeux vers la grande horloge et constata malheureusement que le temps en compagnie de Devon passait toujours trop vite. Il piqua alors sa fourchette dans son plat à plusieurs reprises et de manière accélérée, ce qu’il n’aimait pas faire mais il n’avait pas le choix s’il voulait arriver à l’heure à son premier rendez-vous de la journée. Il aimait bien trop son travail pour négliger de la sorte ses petits patients. Néanmoins, il refusait de le faire avec sa sœur de cœur, et entre deux bouchées, lui glissa quelques mots tout de même. « Ça vaut aussi pour toi, très chère. » Plus elle s’efforçait de lui rappeler son statut de célibataire qui ne lui ressemblait pas, plus il s’évertuait à évoquer leurs statuts similaires. Elle aussi avait droit à l’amour, et il ne comprenait toujours pas pourquoi elle le fuyait autant. « J’ai toujours rêvé d’une sortie à quatre, entre couples… » qu’il dit pour plaisanter, avant de porter à sa bouche les restes de son repas. « Réfléchis-y et on reparle la prochaine fois. » Il se leva, rangea dans son sac ses couverts puis déposa un baiser affectueux sur le front de la jolie infirmière.

_________________
I had hoped you'd see my face
And that you be reminded
That for me it isn't over.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I want to know.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I want to know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairview's Tales :: J&M Hopkins Medical Center-