AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 help me make it through the night (nova)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Goodhart

avatar

Messages : 2451
Inscription : 19/01/2014
Crédits : alaska (avatar) ; myself (sign)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Seigneur Jasper
Emploi: Directeur de cabinet du (futur ex) Sénateur de l'Oregon
Relations :

MessageSujet: help me make it through the night (nova)   Mar 12 Mai - 21:25

help me make it through the night

Une énième soirée où la haute société se noyait dans une hypocrisie comme on aimait se prélasser dans un bain chaud. Un énième événement mondain dans lequel il faudra avoir ses ennemis au plus près de soi. Noah était habitué, à force, et il s’en sortait plutôt pas mal. Cependant, s’il y avait bien une chose qu’il avait compris depuis le temps, c’était qu’une présence féminine à ses côtés faisait littéralement pencher la balance. D’ordinaire, Molly ne pouvait jamais lui refuser une telle chose. Parce qu’elle était sa femme, parce qu’elle s’était engagée à ses côtés pour le meilleur comme pour le pire, parce qu’elle lui devait bien ça. Mais ces derniers temps, elle s’était mise en tête de le provoquer coûte que coûte, quitte à renier les promesses qu’ils s’étaient faites. Cela ne l’étonnait guère, Noah. Il savait qu’une femme devenait toujours indomptable à un moment donné mais ça ne l’inquiétait pas. Oh que non. Il avait appris depuis longtemps à maîtriser ce côté imprévisible de l’espèce humaine. Un jour ou l’autre, Molly se mordrait les temps d’une telle inconscience. Il avait besoin d’elle pour se pavaner dans la foule, mais elle, elle avait besoin de lui pour vivre. Et c’était le détail qui changeait toute la donne. Pour l’heure néanmoins, le politicien devait bien admettre qu’il se trouvait dans une situation des plus désagréables. Il ne pouvait pas entrer au Petit Coq privatisé pour l’occasion sans sa femme à son bras. Et ça l’agaçait plus que ça ne devrait le faire. Pire encore, ça le poussait à faire les cent pas devant le restaurant, guettant sa montre toutes les trois secondes, comme si Molly pouvait changer d’avis au dernier moment. Il la connaissait pourtant, si elle ne quittait pas le domicile conjugal en même temps que lui, c’était bien mauvais signe. Le visage rouge de colère, il cherchait désormais un moyen de s’en sortir sans humiliation. Il pouvait bien évidemment prétexter que sa femme ne se sentait pas très bien, en profiter pour rappeler à ses auditeurs la période difficile qu’ils traversaient après la perte de l’enfant, jouer le mari endeuillé. Mais c’était là la solution de facilité, et c’était aussi donné raison à Molly. Elle serait tellement heureuse de le voir seul sur les photographies, ça lui prouverait qu’il ne pouvait pas si bien s’en sortir sans elle et que les imprévus, il ne pouvait pas toujours les gérer. Son esprit tournait à mille heures, la surchauffe n’étant pas très loin. Ce fut à cet instant précis qu’une douce et légère voix parvint à ses oreilles. Il était tellement perdu dans ses pensées qu’il en avait oublié que la Terre ne s’était pas arrêtée de tourner en son absence. Pourtant isolé pour que personne ne remarque son agacement et les diverses émotions négatives qui le traversaient (ce n’était jamais bon pour toute image publique, surtout en politique), il fut plus que surpris de découvrir une jeune femme devant lui. Plongeant son regard dans le sien, il oublia bien vite sa mauvaise posture pour afficher sa prestance parfaitement calculée. Ne jamais céder à la colère ni à la panique… ce n’était pas dans ses gênes. « Pardon ? » qu’il demanda, conscient que l’inconnue venait de s’adresser à lui sans gêne apparente. Ou tout du moins, ce fut ce qu’il crut tant il n’en revenait pas des mots qu’elle venait de prononcer. Avait-il bien entendu ou son esprit lui jouait-il des tours ?


Spoiler:
 

_________________
 
>> I AM THE BONES YOU COULDN'T BREAK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Connely

avatar

Messages : 2418
Inscription : 29/01/2015
Crédits : BALACLAVA (avatar), tumblr (signature).

ONCE UPON A TIME
Personnage: lili la tigresse.
Emploi: bibliothécaire.
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Sam 23 Mai - 19:23

Tout doucement Nova avance en levant la tête vers le ciel. Elle regarde la lune perchée tout là-haut. Elle aimerait tant savoir se diriger avec les étoiles, retrouver un chemin selon les constellations. Il faudrait déjà qu’elle apprenne à les reconnaître, car elle a beau aimer les étoiles et passer des heures  à les admirer, elle reste incapable de les différencier. Elles brillent toutes autant les unes que les autres à ses yeux, et ne s’arrête jamais sur une en particulier. Elle regarde le ciel dans son ensemble parce qu’elles sont trop nombreuses les étoiles pour les compter. Mais peut-être qu’elle s’y attardera un jour. Elle a une liste dans un petit carnet perdu aux milieux des autres où elle note tout ce qu’elle aimerait apprendre et savoir. Parfois elle arrive à railler des bouts de liste, avant qu’elle ne reste des mois sans qu’elle n’y touche. Y’en a des tas de choses qu’elle aimerait connaître Nova, alors souvent elle n’a pas le temps de s’y attarder et ça reste là dans un coin de son appartement entre deux pages d’un carnet ordinaire. Mais c’est écrit « connaître les constellations, reconnaître les étoiles » alors elle prendre le temps qu’il faut un jour, comme ça elle lèvera les yeux au ciel en sachant nommer les astres qui brillent. Peut-être que ça les rendra plus belles encore, les étoiles. Elle marche sans vraiment regarder devant elle, au début c’est pas grave parce qu’elle ne croise pas grand monde, peut-être qu’il est trop tard, que c’est simplement un endroit peu fréquenté, elle ne sait pas trop, et puis elle finit par croiser quelques passants, alors elle lâche un peu le ciel des yeux. Elle rentre chez elle en faisant un grand détour, parce qu’elle n’a pas envie de rentrer tout de suite alors que la nuit est si belle. Au lieu de tourner à gauche elle traverse la rue, et puis tourne à droite, elle avance sur les pavés endormis, ne sachant où aller, elle avance au hasard, elle se laisse guider par ses pas, elle s’occupera de trouver le chemin vers chez elle plus tard. Et puis en tournant encore vers une autre rue, ses yeux se posent sur une silhouette faisant les cents pas devant un restaurant. Elle s’arrête et reste là quelques instants à l’observer. Elle ne sait pas de qui il s’agit, mais il a l’air énervé et préoccupé. Il est un peu rouge, alors elle se demande pourquoi. Y’a des tas de scénarios qui se bousculent dans sa tête, alors au lieu de trop réfléchir, elle préfère avancé non loin de lui. Il ne semble pas la remarquer, probablement trop perdu dans ses soucis, comme elle se perdrait à regarder les étoiles. « Est-ce que tout va bien ? » Sa voix résonne dans le silence, même si elle parle tout doucement. Elle attend là à quelques pas de lui, et il ne lui faut pas longtemps pour finalement réagir. Alors qu’il pose les yeux sur elle, son visage retrouve un calme apparent, comme si la colère c’était envolée, qu’on avait soufflé dessus comme par magie. « Je voulais savoir si tout allait bien, je vous ai vu au bout de la rue en train de tourner en rond. Parce que vous aviez l’air en colère, enfin un peu irrité. » Elle avance d’un pas, elle a l’air un peu préoccupé elle aussi, de le voir comme ça, elle a beau ne pas le connaître Nova s’inquiètes d’un rien, même pour les passants, pour les inconnus. « Je peux peut-être vous aider ? » Elle demande tout bas sans trop oser. Elle pose toujours la question, elle se dit qu’elle se mêle surement de ce qui ne la regarde pas, mais elle n’y peut rien, à chaque fois elle se dit je passerais mon chemin et puis voilà, mais elle oublie  et finalement souffle toujours les mêmes mots. Elle aimerait tout régler, trouver des solutions pour tout et n’importe quoi, pour les soucis banales et les détails, pour les grandes histoires qui énervent ou amènent la tristesse. Alors encore une fois elle se dit que peut-être qu’elle peut servir à quelque chose, puisqu’il n’y a personne d’autres sous la lune qui brille.

_________________
Elle marche, fragile comme une jonquille, poussée au dos par un grand vent, et toutes les pensées qui l'habillent lui donnent un air de cerf volant.


Dernière édition par Nova Connely le Dim 25 Oct - 2:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Goodhart

avatar

Messages : 2451
Inscription : 19/01/2014
Crédits : alaska (avatar) ; myself (sign)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Seigneur Jasper
Emploi: Directeur de cabinet du (futur ex) Sénateur de l'Oregon
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Dim 24 Mai - 21:54

Tournant en rond, Noah se prenait de temps à autre la tête entre ses mains tant la situation l’agaçait. Il détestait tellement Molly à cet instant précis qu’il aurait pu vouloir sa mort. Ça lui aurait fait des vacances, déjà, mais surtout ça lui aurait offert un tout nouveau statut : veuf. Déjà endeuillé par la perte d’un enfant supposé de lui, il apparaîtrait alors comme un malchanceux mais aussi un être ordinaire à qui la vie ne faisait pas de cadeaux. Et ça, clairement, ça plaisait au public. Le politicien détestait qu’on le prenne en pitié, mais dans de pareilles circonstances, ça pouvait toujours être utile. Néanmoins, il chassa bien vite ces pensées de sa tête, conscient que ce n’était pas prêt d’arriver. Molly le ferait chier même en enfer, il en était persuadé. Il arrêta de faire les cent pas quand une voix féminine parvint à ses oreilles et le ramena dans un état plus calme, mieux contrôlé. Elle venait de lui demander si tout allait bien, et il n’en revenait pas tant et si bien qu’il dut la faire répéter. Jamais une inconnue ne s’était risquée jusqu’à maintenant à une telle question à son égard, lui qui d’ordinaire était si inaccessible, si solide. Il y avait de la simplicité dans son attitude, de la sincérité dans ses paroles. C’était bien loin de ce qu’il vivait quotidiennement, dans ce monde de faux semblants et d’hypocrisie à tout va. Et ça le surprit totalement, ça le prit même au dépourvu. Il camoufla pourtant toutes ces émotions positives derrière un visage des plus neutres. Afficher son opinion véritable serait une terrible erreur, qui sait si elle ne cachait pas une toute autre personnalité derrière sa douceur apaisante ? Qui sait si elle n’était pas envoyée par un concurrent pour le détruire d’une manière ou d’une autre ? Noah ne faisait confiance à personne, et encore moins en une demoiselle qu’il ne connaissait pas et qu’il n’avait jamais vu jusqu’à maintenant. « Et ça vous arrive souvent de vous préoccuper des autres ? » fit-il, le plus sérieusement du monde, sur un ton un peu sec cela dit. « Franchement, qui agit de la sorte de nos jours sans arrière pensée ? » reprit-il aussitôt, ricanant cette fois-ci. Non mais c’était vrai, de quelle planète venait-elle ? Celle de l’hypocrisie puissance 10000 ? Mais aussi bizarrement soit-il, Noah éprouvait une drôle de sensation : comme si quelque chose au fond de lui le poussait à faire taire sa méfiance. Au moment où elle demandait s’il avait besoin d’aide, le rire détestable et déstabilisant qui allait s’échapper de ses lèvres s’évanouit dans la nature dans un silence total. L’un de ses principaux adversaires venait de sortir du restaurant et semblait le chercher du regard. D’ailleurs, il ne manqua pas de lui adresser un signe de la tête et de crier à son adresse quelques mots. « Nous n’attendons plus que vous pour commencer. Tout va bien ? » Cette fois-ci, la question était tout sauf sincère, et il espérait que l’inconnue comprenne ce qu’il avait voulu dire quelques minutes plus tôt. Son esprit repartit de plus belle dans l’élaboration de plans destinant à lui sauver la mise quand une lueur d’espoir l’éclaira. C’était sans doute fou et inconscient, mais c’était la seule chose réalisable immédiatement qui lui était venue en tête. La tête de Molly sur un piquet attendrait bien plusieurs heures. « Vous ferez très bien l’affaire. » qu’il annonça bien trop soudainement, passant déjà son bras imposant sous celui de la belle inconnue. Il se souciait bien peu de savoir si cela l’enchantait ou non, tout refus n’était pas admis quand on affrontait Noah Goodhart. Il aurait pu prendre le temps de lui expliquer la situation, l’informer sur les personnes à rencontrer et surtout sur le contexte de la soirée, mais pour l’heure, il avait d’autres choses en tête. « Contentez-vous de sourire, vous le faites si bien. » qu’il reprit, bien trop charmant pour être vrai et pourtant… Même s’il ne la connaissait pas, il était persuadé au fond de lui qu’elle ne pourrait pas plus le décevoir que Molly ce soir-là. « Et par pitié, arrêtez d'être aussi bienveillante. » Ce genre d'attitude n'avait clairement pas sa place dans le monde du politicien. Si elle continuait à parler aussi bas et à craindre de s'exprimer, elle ne ferait pas long feu.

_________________
 
>> I AM THE BONES YOU COULDN'T BREAK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Connely

avatar

Messages : 2418
Inscription : 29/01/2015
Crédits : BALACLAVA (avatar), tumblr (signature).

ONCE UPON A TIME
Personnage: lili la tigresse.
Emploi: bibliothécaire.
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Dim 31 Mai - 23:29

C’est la première fois qu’on lui pose cette question. Et ça vous arrive souvent de vous préoccuper des autres ? Elle écoute la suite et ne sait pas quoi répondre. Alors elle hausse les épaules, murmure un je ne sais pas, peut-être. Elle en sait rien Nova, de si ça lui arrive souvent, peut-être que oui, peut-être qu’elle s’imagine trop souvent pouvoir aller vers les autres, au milieu de nul part et puis demander si elle peut aider, si on a besoin d’aide, si elle peut faire quelque chose et qu’on lui répondra toujours que oui. Au lieu d’avancer et de continuer son chemin, de faire ce qu’elle avait à faire elle trouve toujours quelque chose pour s’arrêter, abandonner ses pensées qui divaguent à droite à gauche, jusqu’aux étoiles. Peut-être que ce n’est pas commun, et qu’elle devrait réfléchir avant de laisser ses pas la guider, avant de laisser sa voix percer le silence. Mais tant pis, c’est comme ça. Elle n’arrive pas à se poser la question, elle n’a jamais vraiment essayé parce que ça ne marche pas. Alors elle continue encore ce soir. Elle veut toujours aider Nova, sans aucune arrière pensée, c’est juste son cœur qui parle, elle l’écoute simplement en se disant on verra bien. C’est si grave que ça ? Elle le regarde rire sans vraiment comprendre ce qu’il y a de drôle, elle pose ses yeux un peu perdus sur lui. Et puis elle n’a pas le temps d’entendre sa réponse, parce qu’une voix dans son dos la fait se retourner. Un homme sorti du restaurant qu’elle venait tout juste d’apercevoir réellement, n’ayant pas fait attention. Elle l’écoute tournant de nouveau la tête vers l’homme face à elle à qui il semble s’adresser. De toute façon il n’y a personne d’autre dans la rue. Et puis il rentre à l’intérieur, et si Nova n’a pas la moindre idée de ce qu’il se passe, elle s’imagine que finalement tout va bien, qu’elle a dû s’inventer ses histoires qui n’existent qu’à ses yeux, il n’avait pas besoin d’aide, elle avait juste mal interprété. Elle allait s’en aller dans un sourire, en disant bonne soirée et puis le laisser rentrer là. Et puis alors qu’elle s’apprête à s’excuser, il reprend la parole sans qu’elle ne comprenne de quoi il parlait. « Mais - » Elle n’a pas le temps de dire quoi que ce soit de plus, sa voix se perd dans la nuit alors qu’il passe son bras sous le sien. « Mais qu’est-ce que vous faites ? » Elle a l’air perdue, ça s’entend dans sa voix qui pourrait dérailler un peu parce que pleine de questions et sans idée de ce qu’il voulait dire par « vous ferez très bien l’affaire », mais elle est juste perdue Nova, elle semble toujours aussi calme.  Elle l’écoute mais dans sa tête ça tourne un peu, les mots et pensées se mélangent. « Expliquez moi parce que je suis perdue. Où est-ce qu’on va ? » Elle a bien comprit qu’il s’agissait du restaurant mais elle demandait surtout pourquoi. Etait-ce de la faute de l’inconnu apparu là le temps de quelques secondes ? Elle n’en savait rien, mais elle aimerait comprendre Nova. « Qu’est-ce que vous voulez dire ? » Elle pose des tas de questions mais y’en a plein qui se bousculent dans sa tête, comme si elle paniquait un peu. Pourtant elle ne sait pas trop comment on panique Nova, sa voix reste toute douce malgré les questions, calme comme l’eau qui dort, elle pose toutes ses questions comme elle demanderait quelle heure il est, ou son chemin. « Je ne sais pas comment arrêter d’être bienveillante, je ne me rend pas vraiment compte, alors c’est compliqué. » Elle ne sait pas Nova si elle est bienveillante ou non parce qu’elle n’y réfléchie pas, elle fait juste ce qu’elle pense bien, elle écoute son cœur et réfléchie après, elle a toujours fait ça, sans savoir s’il s’agissait de bienveillance ou non parfois. Ça n’a pas d’importance. « Vous ferez bien l’affaire pour quoi ? » Des questions encore, elle revient en arrière, demande ce qu’elle était sur le point de faire avant qu’il n’attrape son bras. Parce qu’elle est trop perdue, alors tout ce qu’elle sait faire, c’est poser des questions qui volent dans l’air.

_________________
Elle marche, fragile comme une jonquille, poussée au dos par un grand vent, et toutes les pensées qui l'habillent lui donnent un air de cerf volant.


Dernière édition par Nova Connely le Mar 27 Oct - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Goodhart

avatar

Messages : 2451
Inscription : 19/01/2014
Crédits : alaska (avatar) ; myself (sign)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Seigneur Jasper
Emploi: Directeur de cabinet du (futur ex) Sénateur de l'Oregon
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Lun 1 Juin - 15:33

Tant pis si elle n’était qu’une pauvre femme envoyée par ses concurrents pour lui soutirer des informations. Tant pis si elle jouait un double rôle pour mieux l’approcher avant de lui planter un couteau dans le dos. Tant pis s’il prenait des risques. Là maintenant tout de suite, Noah avait besoin de paraître à cette soirée très élitiste au bras d’une jolie jeune femme. Et l’inconnue, elle tombait à pic, c’était le moins que l’on puisse dire. Sa bienveillance, aussi. Au fond de lui, le politicien ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle ne jouait pas la comédie, et qu’elle était un ange tombé du ciel. Son ange. Pourtant, il ne croyait pas à ce genre de choses. Ça le faisait rire même. Mais elle en avait, en elle, un petit quelque chose apaisant qui faisait tomber toutes les barrières. Il s’empara de son bras sans aucune explication et la poussa déjà vers l’entrée du restaurant. Quelques conseils soufflés à l’oreille et elle ferait l’affaire, oui. Elle était élégante dans sa robe, et agréable à regarder. Molly aussi était experte en la matière, mais c’était différent. L’inconnue, elle, avait les yeux qui brillaient encore. Et ça lui donnait un tout autre charme. D’ailleurs, elle semblait paniquée, dans sa voix surtout, et ça pouvait se comprendre. De peur de la faire fuir et de se retrouver une nouvelle fois dans une mauvaise posture, Noah arrêta sa marche aussi sec et l’attira dans un coin. « Dans le meilleur restaurant de la ville. Estimez-vous chanceuse. » qu’il lui souffla à l’oreille pour la calmer, la rassurer. Mais il ne savait pas s’y prendre, le politicien, il n’avait pas l’habitude d’embarquer n’importe quelle femme qui se trouvait sur son passage dans son monde à lui. Ça ne lui serait jamais venu à l’esprit jusqu’à maintenant, d’ailleurs, parce qu’il a des exigences trop grandes, une méfiance trop pesante et une réputation à tenir. L’inconnue, elle pourrait tout lui faire perdre si elle échouait dans la mission qu’il venait de lui donner mais qu’il lui taisait. « Laissez tomber. » qu’il lui lança quand elle lui dit qu’elle ne savait pas s’arrêter d’être bienveillante. Il n’en attendait pas moins d’elle, on ne changeait pas les gens en une fraction de seconde, on ne façonnait pas une inconnue en une femme parfaite en un claquement de doigt. Déjà, elle était là, et c’était bien. « Ma femme a perdu quelques semaines plus tôt notre enfant et ne se sent pas prête à m’accompagner ce soir. Si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais fait la même chose bien évidemment mais vous savez, le travail, c’est le travail. » commença-t-il, jouant la carte facile, celle de l’attendrissement par la peine. Après tout, il ne connaissait pas la demoiselle qui lui faisait face et c’était là la solution la plus adaptée à toute situation. Surtout à l’inconnu. Laisser de côté le redoutable Noah et laisser entrevoir un homme plus tendre, plus à l'écoute. Plus humain. « Malheureusement, je ne peux pas m’asseoir à la table sans une jolie femme à mes bras. C’est la règle numéro une, celle à ne jamais négliger. Ne me demandez pas pourquoi, je ne connais pas moi-même la réponse. » qu’il ajouta, débitant ces paroles comme il débitait ses discours bien rôdés, avec émotion, appuyant sur les bons mots et avançant les meilleurs arguments. « Vous pouvez faire ça pour moi, vous croyez ? » qu’il finit par demander, un regard implorant posé dans le sien, lui donnant ainsi l’impression qu’il lui laissait le choix même si c’était faux. Jamais ô grand jamais il ne la laisserait s’enfuir. Il avait besoin d’elle.

_________________
 
>> I AM THE BONES YOU COULDN'T BREAK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Connely

avatar

Messages : 2418
Inscription : 29/01/2015
Crédits : BALACLAVA (avatar), tumblr (signature).

ONCE UPON A TIME
Personnage: lili la tigresse.
Emploi: bibliothécaire.
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Ven 5 Juin - 23:05

Elle est perdue Nova, parce qu’elle se laisse embarquer dans des histoires qu’elle ne comprend pas, mais finalement il s’arrête, l’amène hors de vue de ceux à l’intérieur du restaurant devant eux probablement. Elle l’écoute sans savoir quoi répondre. Elle s’en fiche Nova, des restaurants, qu’il soit le meilleur de la ville ou non, ça n’est qu’un détail qui pour une fois, n’a pas grande importance à ses yeux. Et puis il lui explique et elle sent son cœur qui se sert le temps d’une seconde Nova. En un instant elle bascule dans la compassion et la tristesse, ça envahit son cœur et ses yeux, posés sur lui. C’est triste comme histoire, elle n’imaginait pas qu’il lui raconterait tout cela, et elle est touchée aussi qu’il lui explique comme ça, alors qu’elle venait tout juste d’apparaître. « Je suis désolée. » Qu’elle souffle simplement, doucement le regardant avec tristesse. Et ça se lit dans son regard à Nova, qu’elle est touchée par ses mots. « J’espère que tout ira bien pour elle. » Elle l’espère très fort même. Elle ne pensait pas qu’il lui apprendrait une chose pareille, surtout alors qu’elle venait à peine de le rencontrer là, et d’un coup ça la préoccupe, malgré qu’elle ne le connaisse pas, ni même sa femme, mais ça l’inquiètes un peu Nova, ça lui fait de la peine pour lui, pour sa femme aussi. « Mais je comprend. Vous n’avez pas le choix. » Qu’elle dit, peinée. Elle préfèrerait pour lui qu’il puisse rester avec elle, qu’il n’est pas à être là. « C’est pour cette raison que vous aviez l’air si préoccupé juste avant, quand je vous ai vu ? » Elle n’a aucune idée de ce qu’il fait, mais elle sait bien Nova qu’on ne décide pas toujours, même souvent de ce que l’on souhaite faire, on ne peut pas tout choisir et les responsabilités reprennent le dessus, elles deviennent prioritaires alors que d’autres seraient plus importantes, primordiales même. Mais c’est comme ça, même si Nova ne connaît pas trop ces problèmes, parce qu’elle n’ai pas embêtée, à la bibliothèque, ni par Wren, ni par les autres, alors elle n’en sait rien d’expérience, mais c’est pas grave, elle compatit toujours Nova, elle essaye de se mettre à la place des autres pour comprendre même ce qu’elle ne vit pas. Elle l’écoute toujours, plus attentive encore qu’auparavant, maintenant qu’elle connaît les raisons de cette situation qui lui échappe. Elle l’écoute et fronce les sourcils. « Mais c’est absurde. » Elle ne sait pas s’il a glissé un compliment dans la phrase, peut-être, elle n’en sait rien parce que ça glisse sur elle et s’envole sans qu’elle ne sache jamais se rendre compte de rien. Mais elle trouve l’idée absurde, parce que c’est futile et sans intérêt. C’est qu’un détail qu’il devrait laisser de côté. Elle est naïve Nova, elle l’écoute sans percevoir la moindre fausseté, la moindre comédie, peut-être est-ce parce qu’il lui a parlé de sa femme et de la perte de leur bébé, mais elle l’écoute sans réfléchir une seconde à la moindre attitude jouée, et tout ce qu’elle souhaite c’est pouvoir l’aider. Alors lorsqu’il pose la question les yeux suppliant, elle hoche la tête sans même réfléchir. « Bien sûr, enfin je crois, je pense. » Elle sourit du bout des lèvres, pour le rassurer, en hochant légèrement la tête. Elle tombe dans le panneau Nova, même si finalement elle aurait dit oui, peu importe les raisons. Elle ne sait pas comment on dit non, comment on refuse, surtout lorsqu’il s’agit d’aider. Même les choses impossibles, les problèmes sans solutions, elle pense toujours pour les trouver, elle en a toujours l’espoir, pour les grands fracas, les petits soucis, Nova se croit héroïne de contes, comme si tout lui était possible. Mais cette fois-ci c’est vrai, elle imagine, elle peut aider quelqu’un alors elle hoche la tête, c’est d’accord. « Mais qu’est-ce que je suis censée faire pour vous aider ? » Puisqu’elle n’en sait rien finalement, elle dit oui sans même savoir comment lui venir en aide, même si elle suppose que ce ne sera pas trop compliqué s’ils doivent simplement aller dans un restaurant. « Et puis je ne connais même pas votre nom. » Détail probablement important s’ils étaient supposés se connaître. Elle pose les yeux rapidement sur le restaurant,  se demandant pourquoi tous ces gens étaient réunis là.

_________________
Elle marche, fragile comme une jonquille, poussée au dos par un grand vent, et toutes les pensées qui l'habillent lui donnent un air de cerf volant.


Dernière édition par Nova Connely le Mar 27 Oct - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Goodhart

avatar

Messages : 2451
Inscription : 19/01/2014
Crédits : alaska (avatar) ; myself (sign)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Seigneur Jasper
Emploi: Directeur de cabinet du (futur ex) Sénateur de l'Oregon
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Lun 8 Juin - 21:21

« C’est une battante, ne vous inquiétez pas pour elle. » Surtout pas, même. Molly ne méritait pas ça, elle avait été incapable de garder dans ses entrailles un bébé. C’était sa faute, et c’était tant mieux pour Noah d’ailleurs, mais avouer une telle chose, ça serait bien suicidaire ce soir-là comme tous les autres jours. La réponse du politicien était on ne peut plus fausse, elle respirait le mensonge mais ça, personne ne pouvait s’en douter. Molly ? Une battante ? C’était là deux mots qui ne pouvaient aller ensemble. Molly, elle était tout sauf ça. Elle se laissait couler dans une existence qui éteignait sa lumière intérieure et elle ne faisait rien pour changer ça. Pire encore, elle semblait même ne plus pouvoir se passer de ses petites habitudes. Noah était bien souvent le méchant dans l’histoire mais cette fois-ci, c’était pas le cas. Il ne l’enfermait pas dans leur manoir, ne lui avait jamais mis un couteau sur la gorge pour qu’elle accepte de l’épouser. Au contraire, il lui donnait tout ce qu’une petite fille pouvait désirer dans ses rêves de princesse : de l’argent à flots, un ticket pour la haute société et ses événements mondains. Il ne lui refusait rien, pas parce qu’il l’aimait mais parce qu’il ne comptait jamais. Les moyens, il les avait largement pour combler les attentes et les désirs de son épouse. Molly pouvait donc faire tout ce qu’elle voulait financièrement parlant, il ne lui dirait sans doute jamais rien. A côté de ça, elle lui apportait une présence nécessaire à son bras, séduisait les concurrents et le peuple, souriait à tout va, élégante comme jamais. Il ne lui en demandait pas beaucoup, quand même, et pourtant elle ne pouvait s’empêcher de le provoquer, de le laisser tomber. La preuve encore ce soir. Alors, devait-on vraiment plaindre Molly ? Non, et ce même si elle avait fait une fausse couche. De toute façon, elle n’aurait jamais été capable d’élever cet enfant, elle avait déjà suffisamment de mal comme ça à rester en bonne santé physique comme mentale. Ça l’agaçait toujours, Noah, quand les personnes qu’il croisait éprouvaient de la pitié, de la compassion pour son épouse. Mais dans le cas présent, il supportait. C’était lui qui avait dévié la conversation sur ce sujet. « Vous avez tout compris. » se contenta-t-il de répondre, désireux cette fois-ci ne plus s’étendre sur Molly. Il avait dégainé l’argument infaillible, désormais il allait garder la tête haute et parvenir à ses fins. « Je ne vous le fais pas dire. » Toujours aller dans le sens de l’autre, Noah l’avait tant et tant appris. Mais si d’ordinaire il agissait ainsi pour séduire son monde et le convaincre, il n’en était rien aujourd’hui. Le politicien approuvait les propos de la demoiselle. Si ça ne tenait qu’à lui d’ailleurs, il irait tout seul à ses soirées. Il n’avait besoin de personne pour faire honneur à sa réputation, Molly l’accompagnait uniquement parce que c’était la règle, rien de plus. Celle-ci n’existerait pas, il se passerait volontiers de sa compagnie peu fiable. Mais c’était là un débat qui n’avait pas sa place. Pour l’heure, l’objectif n’était pas d’avoir le dernier mot avec l’inconnue mais bel et bien de prendre place autour de la table avec elle à son bras. Rien de plus, rien de moins, mais ça, elle ne l’avait pas encore compris. Elle était perdue et ça se comprenait fort bien. « Je saurais vous rendre la pareille. » fit-il en guise de remerciement tant ce n’était pas dans ses habitudes. Un large sourire accompagna ses propos et aussitôt il repassa son bras sous celui de la demoiselle pour lui montrer que l’heure était venue de mener à bien sa mission. « Faites votre plus beau sourire, hochez la tête quand vous pensez que c’est le bon moment, riez à leurs plaisanteries et... jouez avec vos cheveux. Je n'ai jamais compris l'effet que ça fait aux hommes mais ça marche à tous les coups. Bref, séduisez votre monde. » qu’il expliqua rapidement, laissant échapper un petit rire de ses rêves. « Rien de plus simple. » Mais était-ce vraiment l’opinion de la demoiselle ? Rien n’était moins sûr. Mais ça, Noah s’en fichait pas mal. Pas parce qu’il ne voulait pas entendre son avis et désirait la mettre mal à l’aise mais parce qu’il était en retard et tout le monde l’attendait. La pression était suffisamment forte pour embrouiller son esprit avec des détails. « Noah Goodhart. » qu’il souffla doucement à son oreille, de sa voix charmeuse avant d’ajouter. « Et si on laissait tomber le vouvoiement ? » Oui parce que là, ça n’allait pas du tout avec l’image qu’il désirait renvoyer et surtout, ça ne lui semblait pas naturel en compagnie de cette inconnue plutôt agréable.

_________________
 
>> I AM THE BONES YOU COULDN'T BREAK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Connely

avatar

Messages : 2418
Inscription : 29/01/2015
Crédits : BALACLAVA (avatar), tumblr (signature).

ONCE UPON A TIME
Personnage: lili la tigresse.
Emploi: bibliothécaire.
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Jeu 29 Oct - 23:41

Nova est naïve. Elle se laisse entraîner dans ses propres rêves illusoires, elle fait disparaître certains mots de son vocabulaire, pour que tout ressemble à ses souhaits. Elle ne s’en rend même pas compte, elle ne sait pas qu’elle cherche toujours le bien même lorsqu’il n’y en a pas, qu’elle laisse parfois glisser la réalité tout doucement, la remodèle jusqu’à ce qu’elle lui convienne, jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment délicate, assez belle à ses yeux. Nova pense que les intentions sont toujours bonnes, elle a rayé la notion de mensonge de son esprit. Elle n’a en réalité jamais existé. Alors elle le croit, comme elle croirait n’importe qui, elle croit autant les inconnus que ses proches. Parce que pourquoi aurait-il besoin de lui mentir ? Elle n’est pas grand chose Nova, rien qu’une bibliothécaire au visage apaisant. Ca n’a pas grande utilité. Alors elle sourit du bout des lèvres, pour simple répondre, elle le croit et espère que sa femme ira bien. Elle se sent encore désolée pour elle, et pour lui, son sourire est un peu triste. Il confirme ses dires, alors Nova hoche la tête pour dire qu’elle comprend. Elle essaye en tout cas. Elle se dit que probablement à sa place elle serait préoccupée, comme lui, qu’elle aurait l’air embêtée et un peu ailleurs, la tête dans ses soucis. « Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas nécessaire. » Elle s’en fiche complètement, elle ne sait de toute façon en quoi il pourrait l’aider. Elle n’a besoin de rien, n’a pas de problèmes importants, comme le sien, ses problèmes à elle ne sont pas des priorités, ils lui semblent minuscules à côté du sien, ce ne sont que des détails dont elle peut s’occuper toute seule. Et puis elle ne demande rien en retour, elle fait ça par gentillesse, n’a comme d’habitude pas même réfléchis une seconde, a accepté sans même savoir de quoi il était question réellement. Nova s’élance toujours avec spontanéité, elle ne s’arrête pas pour se poser des questions et puis finalement donner une réponse. Les questions elle se les pose toujours après, une fois qu’elle a dit oui. Puisque de toute façon, elle ne sait jamais refuser, dire non, parce qu’elle se sentirait mal de ne pas aider quelqu’un, l’idée ne lui traverse pas même l’esprit, elle ne l’imagine même pas. Même si elle n’avait rien pu faire, elle serait probablement restée longtemps à chercher une solution, qu’elle la trouve ou non, mais elle aurait aidé avec ses pauvres moyens. Nova ne peut pas continuer son chemin en silence, en ignorant les problèmes des autres. Ils lui tiennent trop à cœur. Alors dans un sourire qui répond au sien, du bout des lèvres, elle lui fait comprendre que ce n’est rien. Elle n’oserait pas même penser à demander quelque chose en retour de son aide. Elle l’écoute avec attention, hoche la tête pour dire qu’elle a bien compris. « D’accord … D’accord. » Elle hoche la tête, garde les informations dans un coin de sa tête. Il ajoute qu’il n’y a rien de plus simples, pourtant Nova n’en ai pas si certaine, et ses yeux, toujours posés sur lui, ont l’air un peu perdus. « Mhmh … » Souffle-t-elle pas entièrement convaincue. Elle reste comme ça quelques secondes, l’air pensive alors qu’elle réfléchie. Il fallait qu’elle fasse semblant. Mais Nova ne savait pas faire semblant, elle était incapable de jouer correctement la comédie. Il avait dit : « Séduisez votre monde. ». Mais elle n’était même pas certaine de savoir comment il fallait faire. Elle hésite a lui dire, mais garda sa réflexion pour elle, se disant qu’en suivant ses instructions, cela suffirait. « J’espère savoir faire tout ça correctement. » Qu’elle ajoute au bout du compte. Elle n’en est pas du tout certaine, mais elle a promis de l’aider, alors elle fera tout son possible. Peut-être avait-il raison, peut-être que ce n’était pas compliqué, mais elle gardait malgré tout une part de doute. Noah Goodhart. Son nom vient s’imprimer dans son esprit, et dans un sourire, toujours, elle souffle. « Enchantée alors, Nova Connely. » Elle n’est pas encore certaine d’avoir réellement compris ce qu’elle doit faire pour l’aider, ou plutôt pourquoi. Les questions n’arrivent que maintenant à son esprit, même si elle connaît son nom, c’est finalement tout ce qu’elle sait, alors s’ils doivent faire semblant de se connaître, elle n’est pas certaine que cela fonctionne réellement. « Oh, bien sûr. » Ça n’a pas grande importance, elle s’en fiche un peu Nova, mais elle imagine que c’est mieux si elle doit entrer dans ce restaurant. Mais puisque les questions ne lui viennent qu’à présent, Nova en a des tas qui se mélangent dans son esprit qui s’embrume, alors elle secoue légèrement la tête, comme si tout allait se remettre en place, et sa main flotte dans l’air, comme pour marquer une pause. « Mais du coup pourquoi vous dev- tu dois aller là-dedans, pour ton travail ? Qu’est-ce que c’est précisément ? Parce qu’ils ont tous l’air très sérieux, et pas très spontanés … » Sa phrase se perd un peu dans le vent, parce qu’elle les observe comme elle peut à travers les vitres du restaurant, et parle en même temps. Elle les regarde et retrouve toujours les mêmes sourires, ils semblent mimer les mêmes gestes polis, se ressemblent un peu tous dans leurs postures. Elle les observe depuis tout à l’heure, en coup d’œil, et elle se demande ce qu’elle pourrait bien faire au milieu de tous ces gens, elle dénotera, parce qu’elle n’a pas cet air important. Elle se fait oublier, on ne tourne pas les yeux vers elle, elle est trop discrète Nova. « Enfin, je ne sais pas, je ne les connais pas, mais je n’ai pas envie de faire n’importe quoi et de ne finalement pas aider du tout. » Peut-être que si elle doit juste rester là, à ses côtés, sans dire grand chose, alors tout ira, mais malgré tout elle ne sait pas, elle a peur de faire quelque chose de mal, de travers.

_________________
Elle marche, fragile comme une jonquille, poussée au dos par un grand vent, et toutes les pensées qui l'habillent lui donnent un air de cerf volant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Goodhart

avatar

Messages : 2451
Inscription : 19/01/2014
Crédits : alaska (avatar) ; myself (sign)

ONCE UPON A TIME
Personnage: Seigneur Jasper
Emploi: Directeur de cabinet du (futur ex) Sénateur de l'Oregon
Relations :

MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   Sam 31 Oct - 22:00

Les recommandations étaient données et le marché, conclu. Comme à son ordinaire, Noah venait d’obtenir ce qu’il avait toujours eu en tête : un nouveau soutien pour mieux faire enrager son épouse ainsi que ses concurrents. La demoiselle croyait sans nul doute lui rendre volontairement un service, comme si l’idée lui était venue d’elle-même à l’esprit, mais tout était faux. Les mots qu’avait prononcés le politicien avaient été mûrement réfléchis et pesés pour faire leur effet. Et les arguments avancés, parfaitement maîtrisés grâce à un talent d’acteur certain. « Enchanté également, Nova. » qu’il commença à dire doucement, tandis qu’il sentait la tension montée pour la demoiselle. Il ne lui demandait pas la lune, pourtant, mais ça n’en restait pas moins effrayant. Affronter une foule de requins affamés n’avait rien de plaisant, mais au fond de lui, Noah était persuadé d’avoir fait le bon choix. Il aurait pu tourner les talons en prétextant un appel au secours d’une Molly en déstresse, mais il n’en avait pas eu envie car cela aurait été donné à son épouse une satisfaction sur laquelle il crachait volontiers. Nova était apparue à lui comme un mirage, et il y voyait un signe du destin : ils étaient faits pour passer tous les deux une soirée capitale, qui changerait le cours de leur existence. « Pourquoi en serais-tu incapable ? » qu’il tenta de plaisanter, un sourire amusé chatouillant ses lèvres, même si au plus profond de lui-même, il s’imaginait déjà le massacre si les doutes de la demoiselle se révélaient réels. Quoiqu’il arrive, Noah ne serait pas maître de toutes ses émotions tant qu’il ne serait pas dans sa voiture, sur le chemin du retour. Il était sûr de lui, bien évidemment, parce qu’on était jamais aussi bien servis que par soi-même, mais il priait intérieurement pour que Nova ne dise pas un mot de travers. « Bienvenue dans le monde de la politique. » qu’il lui annonça, toujours la même expression amusée illuminant son visage d’ordinaire si froid. Ce soir, aux côtés de la demoiselle, c’était comme s’il faisait face à un potentiel soutien ou électeur : il cherchait par tous les moyens à plaire. Il suivit le regard de Nova posé sur la longue table du restaurant et ses occupants, et se rendit compte qu’à tout moment, ces derniers pouvaient les regarder à leur tour. Et sans plus attendre, il attire la demoiselle vers lui afin de glisser son bras sous le sien, et l’entraîna vers l’entrée du restaurant. « N’as-tu jamais eu l’envie d’être une autre, une femme qui impressionne par sa beauté, sa conversation et ses idées, une princesse des temps modernes qui impose et en impose ? » qu’il la questionna, avant de s’arrêter dans le grand hall. « Toutes les femmes ont un jour rêvé d’avoir le monde à ses pieds, et si tu prétends le contraire, permets-moi de douter de ta sincérité. » Il refusait de croire que ce n’était pas le cas de Nova, et peut-être qu’il se trompait, peut-être qu’elle n’était pas comme les autres en tout point de vue et qu’une nouvelle fois, elle le surprendrait par sa naïveté. Mais pour l’heure, il ne lui en donna guère l’occasion puisqu’il enchaîna aussitôt. « C’est maintenant ou jamais, Nova, ce rêve est à portée de tes mains. » Il manipulait à sa manière les émotions et pensées de la demoiselle, cherchait à faire naître le doute en elle pour mieux la convaincre de l’importance de cette soirée pour lui comme pour elle. Il n’y avait qu’en s’en sentant complètement concerné que l’on brillait. « L’heure tourne, il est l’heure d’y aller. As-tu une dernière question ? » Cette fois-ci véritablement utile, pensa-t-il sans le dire à voix haute.

_________________
 
>> I AM THE BONES YOU COULDN'T BREAK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: help me make it through the night (nova)   

Revenir en haut Aller en bas
 

help me make it through the night (nova)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» [ANIME] Senkou no Night Raid
» Night of Champs III
» Test: Premier make-up
» HEROES OF THE DC UNIVERSE: BLACKEST NIGHT: RED LANTERN ATROCITUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairview's Tales :: Le Petit Coq-