AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 tell me I'm a wreck. (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxim Fitzgerald

Maxim Fitzgerald

Messages : 492
Inscription : 18/01/2015
Crédits : ritaaa + maëlyyyys (tumblr)

tell me I'm a wreck. (r) Empty
MessageSujet: tell me I'm a wreck. (r)   tell me I'm a wreck. (r) EmptyMar 17 Fév - 22:41


Tell me I'm a wreck.

La vie de Maxim est composée de tempêtes qui ne se ressemblent pas : tantôt elles sont tropicales, d’autres fois ce sont de vrais tsunamis qui s'abattent sur lui quand ce sont pas des pluies dignes d'une mousson… Il y a toujours une nouveauté, toujours quelque chose qui le frappe de plein fouet et dont il peine à se remettre quand il n’est toujours remis des dégâts que la première (ses parents) a causé… Un cœur, ce n’est pas comme une maison. Il ne suffit pas d’en prendre un autre ; il n’y a pas de chèque de l’assurance qui finit par donner un peu d’air et le temps de se reconstruire; il faut continuer à avancer coûte que le coûte, qu'on le veuille ou non, et surtout comme on peut - ou mettre fin à ses jous mais Maxim a toujours trop aimé la vie pour s'en débarasser autrement que quand on la lui arrrachera. Pourtant, on ne soutient pas quelqu’un qui s’essouffle sous les tempêtes : on finit par se dire qu’il faudrait y mettre du sien, qu’il faudrait arrêter de s’apitoyer sur son sort et que vraiment, vraiment, il faut arrêter de faire comme si c'était difficile - il suffit simplement d'un peu de bonne volonté. Mais a-t-on jamais demandé aux briques d’un mur de se replacer ? S’est-on jamais attendu à ce que un toit se reconstruise seul, tuile par tuile ?

Non.

Pourtant, on se lasse, on attend de Maxim qu’il reprenne le dessus, qu’il arrête et devienne enfin un homme. Mais il l'est, homme. Il l'est depuis ses huit ans, quand il a compris que ses parents l'aimaient à la hauteur de leur porte-monnaie (sans fond, semblerait-il) mais pas des abysses de leur coeur. Combien comprennent-ils qu’il ne peut simplement pas être l'homme qu'ils attendent qu'il soit ? Aucun. Et certainement pas lui, quand il est trop concentré sur la souffrance qui le hante. l prend une respiration à la fois, Maxim et il se concentre sur cette bouffée d'air salvatrice. Ou sur ses études. L’un ou l’autre, toujours; les deux à la fois parfois. Aucun, jamais. Il essaie, Maxim, d’aller mieux, il essaie vraiment, même si ça n'y parait pas. Mais à chaque fois qu’il s’apprête à prendre sur lui, à être plus aimant ou même simplement aimable, il se prend une autre claque, et croyez le ou non, ladite claque n'est pas toujours méritée. Alors, chaque fois, il lui faut un peu plus de temps que la fois précédente pour avoir envie d’essayer, ou juste pour réapprendre à respirer : expire inspire stop, c'est ça ? inspire inspire expire ? Il n'est plus si sur, à force. Et c'est triste, un peu. Il n’y a qu’un domaine dans lequel il excelle, dans lequel il est irréprochable : la littérature. Et irréprochable est un grand mot quand il s’y prend si mal dans ces révisions… C’est qu’il est un homme de cœur, Maxim. Il ne fonctionne qu’à la passion pour le bon, comme pour le mauvais, - avec une seule exception à la clé, Mara qu'il se contente d'apprécier de loin et de détester de près – et pour ses études en premier. Il révise pourtant avec plus d'acharnement que bien des étudiants, mais quand le sujet ne l’intéresse pas, il a tendance à s’y prendre de la veille pour le lendemain, ou en l’occurrence, de l’avant-veille pour le surlendemain, ce qui n’est pas beaucoup mieux vu la taille du sujet. Pour être en paix, pour ne pas s’énerver des pas de Mara autour de lui, il s’est isolé au Love Philter Diner avec un burger, et une bière. Parce qu’une fois n’est pas coutume, les alcools forts sont prohibés avant les examens et qu’il a de toute façon beaucoup trop d’informations à ingurgiter pour remplir son estomac de liquide. Il va même jusqu’à terminer la soirée à la limonade… Tout se perd, décidemment. Maxim, surtout et pour l’heure, c'est dans les méandres de la littérature allemand du dix-huitième siècle qu'il peine à retrouver son chemin. Il pousse un profond soupir, referme son libre bruyamment, et fait signe à la serveuse d’un claquement de doigt de se ramener. Ce n’est pas celle qu’il aurait préféré mais peu importe au final : cela ne devrait pas l’empêcher de lui apporter son cheesecake. Même s’il était bientôt minuit et que Maxim n’avait aucune idée de l’heure à laquelle le diner fermait. Jamais ? Au départ du dernier client ? Il faudait alors se montrer patient quand il n'avait pas encore fait la moitié de son programme. « Un Cheesecake framboise, s’il vous plait. » Ce n’est pas spécialement dans ses habitudes de chercher à être poli mais comme il ne souhaitait pas spécialement que celle-ci crache dans son cheesecake avant de lui donner… il fallait bien faire un effort. Il n’alla cependant pas jusqu’à la regarder et sortit ses notes de son cartable en cuir. Frottant ses mains contre ses yeux, il laissa échapper un bâillement et avala le reste de sa limonade d’une traite. « Et de la limonade, merci. » Il s’étira légèrement et se concentra sur ses notes, n’ayant pas enlevé les boules Quies qu’il avait enfilé de l’intégralité de l’échange – si l’on pouvait le qualifier d’échange.

_________________


Bien sûr qu'un jour s'en va pour l'un et pour l'autre, s'en vient. Bien sûr les étoiles se meurent quand le ciel s'éteint, c'est notre amour qui n'aura jamais de lendemain. Bien plus qu'un monde qui s'ouvre à l'un et pour l'autre, chavire. Bien plus qu'une mer qui supplie quand la source est tarie, c'est tout notre amour qui s'éloigne des rives et se perd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

tell me I'm a wreck. (r)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» B1 bis tamiya 1/35
» Le DKM Bismarck
» Dessins de vrais artistes
» [Art.]Le naufrage du Lusitania: Drame/Enquête/Epave 2/2
» le dernier kit de Alex Clarck : panzer IV F Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairview's Tales :: Love Philter Diner-